Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'emploi, est-ce vraiment le bon indicateur ?

Alors que le président de la République a remis une fois de plus au centre du jeu la question de l'emploi, il devient de plus en plus clair que les activités modernes ne pourront offrir autant de "jobs" que les anciennes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'emploi, est-ce vraiment le bon indicateur ?
L'emploi, est-ce vraiment le bon indicateur ? © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Le numérique est sans conteste l’un des leviers majeurs de transformation de notre société, de nos mœurs et de nos entreprises. Il détruit beaucoup d’emplois, en recrée aussi pas mal. Mais qu’en est-il de l’intensivité en emplois de la matière numérique ? N’en déplaise à ses prophètes, qui goûtent peu que l’on évoque tout haut les faiblesses de leur secteur, le numérique est faiblement créateur d’emplois. C’est même l’une de ses forces ! Il ne produirait que bien peu de valeur s’il devait générer autant de postes que les activités auxquelles il se substitue.

Est-ce le propre du numérique ? Non. Tous les secteurs, y compris les vieilles industries, constatent cette montée en gamme des emplois et l’attrition du nombre de postes. Comme le déclarait le PDG de Total, dans un entretien aux « Échos », début septembre, « il faut faire de la pédagogie et dire la vérité. Au risque de choquer. Oui, les activités modernes, qui ont un contenu toujours plus fort en technologies, créent moins d’emplois que les anciennes. Oui, l’adaptation de nos systèmes industriels amène nécessairement à diminuer le nombre de salariés par unité. Il faut en prendre conscience, anticiper et s’efforcer de créer des emplois dans des activités nouvelles. »

En creux, ces constats et aveux posent une question beaucoup plus fondamentale. À l’heure où le pacte de responsabilité de François Hollande propose aux chefs d’entreprise une baisse de charges contre la création d’emplois, a-t-on vraiment du travail à offrir à tout le monde ? Lorsque l’on met sur la table les sujets du temps et du coût du travail, posons-nous les bonnes questions ? Finalement, l’emploi est-il vraiment le bon critère pour jauger de l’efficacité d’une politique économique ? Peut-on en faire l’alpha et l’oméga d’une politique de relance ? On peut sérieusement en douter. Ne faudrait-il pas poser les termes du débat autrement et remettre au centre la question de la création de valeur ? C’est bien cette richesse produite, dans les usines ou ailleurs, qui, une fois redistribuée dans le pays via des salaires, des contrats de prestation ou des impôts, crée des emplois. Et non l’inverse. Il serait temps d’en prendre conscience pour ne pas réformer à l’envers notre pays… Et penser autrement la question des 5 millions de personnes aujourd’hui sans emploi en France.

Thibaut De Jaegher

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale