L'entreprise russe Yandex contrainte de se restructurer

Sur fond de guerre en Ukraine, Yandex cherche à restructurer son activité. Le "Google russe" pourrait revendre ses activités dans le pays et éloigner ses quatre divisions en charge du véhicule autonome, du cloud, de l'éducation en ligne et de l'étiquetage des données, de tout lien avec la Russie. Une stratégie nécessaire à sa survie.

 

Partager
L'entreprise russe Yandex contrainte de se restructurer

Yandex, souvent présenté comme le "Google russe", restructure ses activités. L'entreprise a annoncé le 25 novembre 2022 que le conseil d'administration de sa maison-mère néerlandaise, Yandex NV, entamait un processus stratégique visant à examiner les options de restructuration de la propriété et de la gouvernance du groupe à la lumière de l'environnement géopolitique actuel.

Véhicule autonome, cloud et données

Ses activités liées au moteur de recherche, l'e-commerce, et la réservation de taxis se portent bien. Yandex a même vu son chiffre d'affaires augmenter de 46% au troisième trimestre. Mais d'autres de ses activités sont en danger. Notamment celles en charge de la recherche sur le véhicule autonome, le cloud, les technologies de l'éducation, et l'étiquetage des données.

L'idée est de mettre fin aux liens entre ces divisions et le marché russe. Ces activités s'appuient sur des partenariats avec de grandes entreprises technologiques américaines ainsi que sur des serveurs, des puces et des processeurs provenant d'entreprises américaines. Mais les sanctions occidentales limitent le commerce et les partenariats avec les entreprises russes.

L'entreprise attendrait l'approbation de Vladimir Poutine pour vendre son activité dans le pays, essaimer ses projets à l'international et nommer un confident du président russe pour gérer ses relations avec le Kremlin, rapporte le Financial Times. Trois personnes familières avec ces mesures ont déclaré que le géant de l'internet avait demandé au haut responsable Alexeï Koudrine d'obtenir l'approbation du président russe pour le plan de restructuration. Celui-ci vise à ce que la société néerlandaise de Yandex quitte le marché russe en vendant l'ensemble de ses activités, à l'exception des quatre divisions internationales clés.

Vente des activités liées à l'information

Depuis le début de la guerre en Ukraine, de nombreux employés de Yandex ont quitté la Russie. Arkady Volozh, le fondateur de Yandex, a démissionné de son poste de directeur général en juin dernier et a transféré ses droits de vote au conseil d'administration suite à des sanctions de l'Union européenne. Trois mois plus tôt, Tigran Khudaverdyan, le numéro deux de Yandex, avait également dû démissionner de ses mandats. Yandex a vendu ses services liés à l'information, Yandex News et Zen, à la société contrôlée par l'Etat VK en août dernier après avoir été critiquée pour le rôle des actifs médiatiques dans la guerre.

"Nous traversons une période exceptionnellement difficile, a déclaré John Boynton, président du conseil d'administration de Yandex, dans un communiqué. Soyez assurés qu'en analysant différentes options stratégiques, nous ferons tout notre possible pour protéger la valeur de nos actionnaires publics et préserver les opportunités pour les 20000 employés qui ont fait de Yandex l'une des entreprises technologiques les plus prospères d'Europe."

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS