L'Espagne investit 12,25 milliards d'euros dans la production de semi-conducteurs

L'Espagne entend renforcer ses capacités de production et d'innovation dans les semi-conducteurs. Le pays a présenté à plan à 12,25 milliards d'euros visant à développer ses capacités de conception et de production.

Partager
L'Espagne investit 12,25 milliards d'euros dans la production de semi-conducteurs

L'Espagne met la main au portefeuille pour développer son industrie des semi-conducteurs. L'Etat a fait savoir mardi 24 mai 2022 par la voix de sa ministre de l'Economie, Nadia Calvino, qu'il allait investir 12,25 milliards d'euros dans l'industrie des semi-conducteurs et des micropuces d'ici 2027. Une stratégie largement financée par les plans de relance mis en place par l'Union européenne pour faire face à la pandémie de Covid-19.

9,3 milliards pour la production

"L'objectif est de développer de manière globale les capacités de conception et de production de l'industrie espagnole de la microélectronique et des semi-conducteurs, couvrant l'ensemble de la chaîne de valeur, de la conception à la fabrication de puces", a expliqué Nadia Calvino, des propos rapportés par Reuters.

Dans le détail : 9,3 milliards d'euros seront alloués aux capacités de production du pays pour la fabrication de semi-conducteurs de pointe (en dessous de 5 nanomètres) et de milieu de gamme (au-dessus de 5 nanomètres) ; 1,1 milliards d'euros seront dédiés à la R&D ; 1,3 milliards d'euros financeront la conception ; un fonds de 200 millions d'euros va financer start-up et scale-up dans les semi-conducteurs.

Faire face à la pénurie

Le manque de soutien, d'engagement, de vision ou même de stratégie cohérente sont quelques-unes des raisons pour lesquelles l'industrie des puces n'est pas présente en Espagne jusqu'à présent, a expliqué la ministre. "Nous voulons que l'Espagne joue un rôle pertinent dans ce domaine technologique, le rôle qu'elle mérite, et les fonds européens offrent une opportunité extraordinaire", a-t-elle déclaré.

En parallèle, l'Union européenne a présenté le Chips Act, un plan à 43 milliards d'euros visant à regagner en autonomie dans ce domaine. En France ce sujet est notamment évoqué dans France 2030, un plan à 30 milliards qui vise à réindustrialiser le pays. De manière globale, les plans d'investissements dans ce secteur se multiplient et les fabricants eux-mêmes déboursent des milliards pour renforcer leurs capacités de production.

Une augmentation de la demande couplée à des problèmes de chaîne d'approvisionnement liés à la pandémie de Covid-10 ont conduit à une pénurie mondiale de puce. De nombreux fabricants, de différents secteurs, ont été contraints de ralentir leur cadence de production. Ce fut notamment le cas de Volkswagen et Renault avec leurs chaînes d'assemblage espagnoles.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS