Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'Europe s'apprête à déterrer la hache de guerre contre Google

D'après le Wall Street Journal, les régulateurs européens se préparent à sanctionner Google pour abus de position dominante. La Commission européenne aurait collecté les plaintes de nombreuses entreprises travaillant dans le commerce ou le voyage et se disant victimes du géant de l'internet. L'amende pourrait atteindre 10% des revenus annuels de Google, soit plus de 6 milliards de dollars.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'Europe s'apprête à déterrer la hache de guerre contre Google
L'Europe s'apprête à déterrer la hache de guerre contre Google © Jef132 - Wikimedia commons - c.c.

Après cinq ans d'enquête, l'Europe serait sur le point de sanctionner Google pour abus de position dominante, indique ce jeudi 2 avril le Wall Street Journal, citant une source proche du dossier. La nouvelle commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager, avait déjà donné le ton lors de sa prise de fonction en novembre dernier, laissant entendre qu'elle adopterait une position plus ferme que son prédécesseur Joaquin Almunia, qui s'était montré satisfait des mesures proposées par le géant de l'internet américain

Une amende qui pourrait dépasser 6 milliards de dollars

Mais depuis, l'enquête sur les pratiques commerciales de Google aurait permis de recueillir un certain nombre de plaintes à l'encontre de Google provenant d'entreprises du commerce ou du tourisme notamment. Citant l'exemple de l'amende de 1,7 milliard de dollars payée par Microsoft en 2012, le Wall Street Journal estime que la firme de Mountain View pourrait avoir à verser 10% de ses revenus annuels qui étaient de 66 milliards de dollars en 2014.

Si l'Europe pourrait une fois de plus choisir la voie de la conciliation avec Google, plusieurs indices laissent suggérer que Bruxelles se déciderait finalement à prendre une mesure exemplaire qui pourrait intervenir dans le courant du mois d'avril. Toujours selon le Wall Street Journal, "le fait que la Commission demande des informations plus complètes aux plaignants, dans un délai limité à quelques jours, montre qu'elle est dans la dernière phase de préparation d'une communication des griefs". La demande formulée aux entreprises plaignantes de communiquer sur certains éléments transmis et confidentiels conforterait également l'hypothèse d'un recours imminent contre Google. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale