Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'homme qui a inventé les publicités en pop-up s'excuse

Ethan Zuckerman est tout penaud. Cet activiste web américain présente aux internautes ses excuses pour avoir inventé ce qu'il appelle lui-même "le péché originel de l'Internet" : la fenêtre pop-up. Il explique sur le site du magazine The Atlantic qu'il n'avait pas de mauvaises intentions au départ. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'homme qui a inventé les publicités en pop-up s'excuse
L'homme qui a inventé les publicités en pop-up s'excuse © wikimedia commons

Si vous n'avez pas installé sur votre navigateur un bloqueur de publicités, elles viennent en permanence se placer devant ce que vous êtes en train de regarder. Elles, ce sont les pubs en pop-up, qui permettent à de nombreux sites web de financer leur activité. Le créateur de ce fléau moderne, Ethan Zuckerman, a présenté le 14 août, sur le site du magazine américain The Altlantic, ses sincères excuses à la communauté des internautes.

"L'état moribond de notre Internet"

"J'ai écrit le code pour lancer une fenêtre et placer une publicité à l'intérieur. Je suis désolé. Nous avions de bonnes intentions", écrit-il. Mais la situation a changé : les publicités pop-up sont devenues "le péché originel de l'Internet", explique Ethan Zuckerman. Pour lui, "l'état moribond de notre Internet est une conséquence directe, bien que non intentionnelle, d'avoir choisi la publicité comme modèle par défaut pour soutenir le contenu et les services en ligne."

Activiste web et directeur du "Center for Civic Media" au Massachusetts Institute of Technology (MIT), Ethan Zuckerman a développé le code des pop-up au début de sa carrière. Il était alors salarié de la start-up Tripod.com, créée à Williamstown dans le Massachusetts en 1992. Elle a contribué au développement de la publicité sur le net dans les années 1990.

Il n'est pas certain que les internautes lui pardonnent. Le mal est fait.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media