Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'ICANN refuse la vente du gestionnaire des noms de domaine .org à une société d'investissement

Non, Public Interest Registry (PIR), la filiale de l'Internet Society qui s'occupe de la gestion des noms de domaine .org, ne sera pas vendue à Ethos Capital. L'ICANN, craignant pour la communauté .org, a annoncé fin avril refuser cette vente.    
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'ICANN refuse la vente du gestionnaire des noms de domaine .org à une société d'investissement
L'ICANN refuse la vente du gestionnaire des noms de domaine .org à une société d'investissement © Unsplash/Kaitlyn Baker

L'ICANN tape du poing sur la table. La société de droit californien à but non lucratif qui s'occupe de déléguer à d'autres la gestion des noms de domaine de premier niveau (.com, .net, .org, .fr, etc.) s'oppose à la vente de la société gérant les noms de domaine .org.

Un changement de nature du propriétaire

L'Internet Society s'occupe de la gestion des noms de domaine .org depuis 2003 via sa filiale Public Interest Registry (PIR). Mais en novembre dernier, l'Internet Society a annoncé la vente de sa filiale PIR à Ethos Capital, une société privée d’investissement spécialisée dans le développement et la transformation des entreprises de l'économie numérique. Cette annonce a entraîné une levée de boucliers de nombreuses associations et organisations à but non lucratif s'opposant à cette vente. A ce jour ce sont plus de 10,5 millions de noms de domaine .org qui sont enregistrés.

Le 30 avril, l'ICANN a officiellement refusé la vente de PIR à Ethos Capital. Bon nombre d'associations ou d'entités à but non lucratif craignaient par exemple une hausse du prix des noms de domaine. Des inquiétudes entendues par l'ICANN puisque celle-ci évoque la dette de 360 millions de dollars de PIR qui, en cas de vente à Ethos Capital, devrait être remboursée un jour ou l'autre.

L'ICANN évoque un "changement fondamental de nature" du propriétaire de PIR, puisque Ethos Capital aurait à cœur de servir les intérêts de ses actionnaires et n'a pas de plan significatif pour protéger ou servir la communauté .org. L'intérêt public est mieux servi si la vente est refusée puisque celle-ci aboutirait à une "incertitude inacceptable sur le futur du troisième plus important registre", résume l'ICANN. Une décision qui va quelque peu rassurer la communauté .org.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media