Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'internet gratuit de Facebook lancé en Zambie

Le réseau social Facebook a dévoilé son application mobile permettant d'accéder gratuitement à quelques services internet jugés essentiels. Un lancement qui s'inscrit dans le cadre du projet "internet.org", destiné à donner accès à la toile dans les régions reculées ou peu développées... et à gonfler le nombre d'utilisateurs de Facebook.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'internet gratuit de Facebook lancé en Zambie
L'internet gratuit de Facebook lancé en Zambie © Facebook

"La Zambie devient le premier pays où nous pouvons fournir toute une série de services de base gratuitement", a indiqué le patron et fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, dans un message publié jeudi 31 juillet sur sa page personnelle. Ce pays d'Afrique australe peuplé de 14 millions d'habitants - dont seulement 15% ont actuellement accès à internet - représente un terrain d'essai idéal pour l'initiative "internet.org", annoncée en août 2013 par le jeune entrepreneur américain. Plusieurs grands groupes technologiques comme Samsung, Nokia, Qualcomm ou Ericsson s'étaient alors associés à ce programme.

Accès gratuit à de nombreux services, dont Facebook

Ce service, lancé en partenariat avec l'opérateur télécom indien Airtel, se présente sous la forme d'une application, qui permettra aux utilisateurs d'accéder à une dizaine de services : météo, santé, informations locales, recherche d'emplois, mais aussi le moteur de recherche de Google, l'encyclopédie en ligne Wikipedia et bien sûr... Facebook et son service de messagerie. Les données utilisées pour accéder à ces services via l'application "internet.org" ne seront pas facturées par Airtel.

L'application sera disponible dans un premier temps uniquement en Zambie mais Facebook dit vouloir "la déployer dans d'autres parties du monde". Aucun calendrier précis de déploiement n'a toutefois été présenté. Deux tiers de la population mondiale n'aurait actuellement pas accès à internet, explique le réseau social pour justifier sa démarche.

Les drones de Facebook face aux ballons de Google

"En fournissant des services de base gratuitement avec l'application, nous espérons amener davantage de gens en ligne et les aider à découvrir des services de valeur, qu'il pourraient ne pas avoir sinon", explique Facebook. Le réseau social a également lancé en mars dernier une équipe spéciale, le "Connectivity Lab", qui rassemble notamment des experts de la Nasa et des spécialistes des avions solaires, pour étudier des modes alternatifs de communication, comme l'utilisation de drones comme relais internet.

Poursuivant le même but, le géant Google réalise de son côté des tests en utilisant des ballons stratrosphériques. Les premiers essais de ce projet, baptisé "Loon", ont été réalisés au cours de l'été 2013 près de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, pays dont la géographie empêche le déploiement simple d’infrastructures classiques de télécommunications mobiles. Google envisagerait également de lancer jusqu'à 180 petits satellites pour couvrir les zones isolées non couvertes par le réseau.

Une vidéo de présentation de l'application "internet.org" :

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale