Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'US Air Force veut une connexion sans fil optimale qui saute d'une fréquence à une autre

Pour améliorer la communication dans les environnements hostiles et renforcer ses systèmes de réseaux sans fil, la branche aérienne des forces armées des États-Unis va investir 2,7 millions de dollars et faire plancher des chercheurs en sciences informatiques de l'Université de Buffalo. Selon le site Wired, les scientifiques auront 4 ans pour développer des logiciels de déploiement de radio sans fil dite "cognitive". La technologie permettra de détecter les canaux de communication libres et d'éviter les interférences avec les autres utilisateurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'US Air Force veut une connexion sans fil optimale qui saute d'une fréquence à une autre
L'US Air Force veut une connexion sans fil optimale qui saute d'une fréquence à une autre © DVIDSHUB - Flickr - CC

A l'avenir, les militaires en mission dans des milieux hostiles pourront compter sur un nouveau mode de communication pour échanger. L'US Air Force a chargé des chercheurs de l'Université de Buffalo de mettre au point un système, sans faille, de radio dite "cognitive". Selon le site Wired, à l'origine des révélations, l'institution militaire aurait misé 2,7 millions de dollars sur ce projet et laisse aux scientifiques 4 ans pour faire éclore leur technologie.

Ce mode de communication sans fil dans lequel un émetteur-récepteur peut détecter intelligemment les canaux de communication qui sont en cours d'utilisation et ceux qui ne le sont pas, permet d'optimiser l'utilisation des fréquences radio disponibles (RF) du spectre tout en minimisant les interférences avec d'autres utilisateurs. Utilisée à l'intérieur des avions militaires, la technologie pourrait empêcher les aéronefs ennemis de brouiller les signaux ou d'intercepter les échanges.

Quid de la réglementation FCC ?

Un problème subsiste néanmoins : la radio cognitive n'est pas en règle avec la législation de la Commission fédérale des communications (FCC) qui n'autorise pas à sauter d'un spectre de fréquences radiophoniques à un autre autre. Optimiste, David Reed, membre du Conseil consultatif et technologique de la FCC pense que l'institution donnera son feu vert. "Sauter les spectres de fréquences radiophoniques ou diviser l'espace en zones de couverture comme ils le font aujourd'hui, revient au même", affirme-t-il.

Dans le civil, ce procédé permettrait de fournir l'internet haut débit dans les zones rurales, en offrant aux utilisateurs un accès plus souple et efficace au réseau. Cette méthode multiplie jusqu'à dix fois le débit de transfert des données sans augmenter la bande passante.

Dotée de "capteurs d'environnement local" et d'un système de contrôle à distance, la radio cognitive pourrait également séduire le géant du web, Google, qui s'en servirait pour améliorer ses voitures autonomes.

Wassinia Zirar

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media