La 4G arrive (enfin) à Tahiti

Vini, l’opérateur télécom leader de la Polynésie française, a annoncé le lancement de la  4G en Polynésie, le mercredi 15 mars 2017, juste la veille de l’ouverture du Digital Festival de Tahiti. Coïncidence de date ou timing calculé ? Toujours est-il que l’opérateur mobile du groupe OPT compte bien de cette manière participer à la transformation digitale du territoire.

 

Partager
La 4G arrive (enfin) à Tahiti

Alors que les discussions et les enjeux internationaux sont au lancement de la 5G, Vini, Orange local, a annoncé ce mercredi 15 mars 2017 le lancement en Polynésie française de… la 4G, soit un peu plus de trois ans avant son lancement officiel en métropole. Un lancement qui vient combler (un peu) le retard de Tahiti et ses îles en matière de connectivité. Objectif : répondre aux nouveaux usages de la population, et notamment des moins des 29 ans qui représentent 50% des habitants.

Vini s’appuie sur la technologie LTE, liée à la data, qui offre des débits 5 fois supérieurs à ceux de la 3G. A ce jour, nous avons installé 25 sites sur Papeete couvrant la zone du Grand Papeete d’Arue à Punaauia. "Nous prévoyons de l’étendre sur Mahina et Paea courant 2017 puis à terme, fin 2017, plus de 80 nouveaux relais seront déployés, sur Tahiti, Moorea et Bora Bora", explique Yannick Teriierooitera. Montant de l’investissement : entre 800 et 1 milliard CPF (6,7 à 8,4 millions d’’euros), dont 500 M CPF (4,2 millions d’euros) dédiés à la 4G sur 2 ans. Il s’accompagne de l’augmentation des capacités de traitement de données des liens qui relient ces antennes au cœur de réseau.


Carte de la couverture 4 G à Tahiti

Un réseau 5 fois plus rapide

"Cette technologie va nous permettre d’offrir la même qualité de service qu’à la maison, et d’adresser les nouveaux usages comme les téléchargement, la vidéo…). Côté entreprise, cela va permettre d’avoir accès au cloud, de faire des visio-conférences...)", ajoute-t-il. Une vraie évolution, donc, lorsque l'on sait que 98 % de la polulation est équipée d'un téléphone mobile dont 80 % d'un smartphone.


"Concernant les débits, la 4G pourra aller jusqu’à 32 Mb/s en débit descendant sur la zone Grand Papeete (soit 4 à 5 fois plus élevés que nos débits 3G+ actuels) et jusqu’à 15 Mb/s en débit montant". Et comme souvent une démo vaut mieux qu’une explication, les responsables de Vini ont comparé en direct la vitesse de téléchargement d’une vidéo en 3G et en 4G. Résultat, on passe de plus d'une minute à 16 secondes pour le téléchargement d’un fichier de 200 Mo.

Mais attention, tout le monde ne pourra pas encore en bénéficier. Seuls les abonnés Premium sont éligibles, soit 25% de la clientèle sur l’ensemble du parc couvert par Vini (40% de la clientèle abonnée). L’accès sera automatiquement inclus dans leur forfait, avec une offre qui démarre à 13 900 CPF. Si Vini garde le monopole et prend le lead sur la 4G à Tahiti, il sera bientôt concurrencé par Vodafone. Ce dernier a annoncé aussi un déploiement de la 4G dans le courant de l'année.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS