Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La banque centrale des Etats-Unis va proposer son propre service de paiement en temps réel

La Réserve fédérale américaine a annoncé le 5 août 2019 qu’elle planche sur un service de paiement instantané, baptisé FedNow, dont le lancement serait effectif d’ici à 2023 ou 2024. Une annonce qui traduit la volonté de l’institution de moderniser le système de paiement et de proposer une alternative à un dispositif soutenu par les grandes banques nationales depuis 2017.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La banque centrale des Etats-Unis va proposer son propre service de paiement en temps réel
La banque centrale des Etats-Unis va proposer son propre service de paiement en temps réel © D.R.

La Fed (Federal Reserve System) veut accélérer sur les paiements. Lundi 5 août, la Réserve fédérale américaine a présenté un rapport de 8 pages annonçant le lancement d’un nouveau service de paiement en temps réel, appelé FedNow, dont l’objectif est de "générer des avantages économiques pour les particuliers et les entreprises en leur offrant plus de flexibilité pour gérer leur argent et réaliser des paiements urgents", explique-t-elle dans un communiqué.

 

FedNow, qui fonctionnera en continu pour les transactions dont le montant peut s’élever à 25 000 dollars, sera disponible pour les clients des quelque 10 000 partenaires financiers de la Fed, dont de nombreuses petites banques. "L'évolution rapide de la technologie offre à la Réserve fédérale et au secteur des paiements une occasion capitale de moderniser le système de paiement du pays et d'établir une base sûre et efficace pour l'avenir", poursuit-elle. Elle a par ailleurs annoncé réfléchir à l’extension horaire de Fedwire, son service de paiements élevés et urgents, destinés aux entreprises, jusqu'à 24 heures sur 24, 365 jours par an.

 

Une initiative critiquée par les grandes banques américaines

Aux Etats-Unis, le transfert de devises a longtemps été limité à des horaires fixes et le paiement interbancaire n’était pas instantané jusqu'à très récemment. Pour répondre à cette problématique, plusieurs grandes banques réunies au sein du consortium The Clearing House, parmi lesquelles Citigroup, Bancorp et JPMorgan Chase & Co, ont lancé en 2017 un service de paiement instantané baptisé RTP. Conçu spécifiquement pour les Etats-Unis, il a été adopté par une dizaine d'institutions jusqu'à aujourd'hui. L’initiative de la Fed a été plutôt mal accueillie par les grands acteurs bancaires, qui ont investi l'équivalent de près d’un milliard d’euros pour la mise en œuvre du RTP. "Offrir une deuxième option sur le marché permettrait de réduire les coûts", répond la Fed.

 

En Europe, le marché de l’Instant Payment a pris son essor lorsque la Banque centrale européenne (BCE) a lancé son service de règlements de paiement instantané paneuropéen baptisé TIPS, opérationnel depuis novembre 2018. Alors que les fintech se sont emparées du sujet bien avant les acteurs traditionnels, et que Facebook se prépare au lancement de sa propre cryptomonnaie, Libra - qui permettra à ses utilisateurs de transférer rapidement et gratuitement des devises via une application autonome de paiement - chaque acteur réfléchit sur la pérennité d’un modèle payant, au risque de perdre des clients au profit des nouveaux entrants.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale