La Chine interdit toutes les transactions de cryptomonnaies

La banque centrale chinoise considère désormais comme illégales toutes les transactions de cryptomonnaies sur son territoire, y compris issues des plateformes d'échanges étrangères. Un coup dur pour le Bitcoin et les mineurs installés sur son territoire.

Partager
La Chine interdit toutes les transactions de cryptomonnaies
La Chine interdit toutes les transactions en cryptomonnaies.

La Chine a décidé de frapper fort en interdisant toute transaction de cryptomonnaies. La Banque centrale chinoise a déclaré ce vendredi 24 septembre que les plateformes d'échange étrangères n'ont désormais plus l'autorisation de proposer leurs services aux résidents chinois. Cette réglementation intervient après la décision, en mai dernier, d'interdire aux institutions financières chinoises de fournir des services liés aux cryptomonnaies.

Le cours du Bitcoin a reculé aux alentours de 41 000 dollars dans le sillage de cette nouvelle restriction. La Chine n'a toutefois pas l'intention de laisser passer le train de la monnaie numérique. Seulement, elle veut maîtriser et centraliser le système. Le pouvoir en place prépare la création d'une monnaie numérique nationale pilotée par la banque centrale, dont les premiers tests sont prévus début 2022.

Démanteler les activités de minage
Le régime cherche en outre à démanteler toutes les activités de minage (traitement des transactions et création de cryptomonnaie par le biais de calculs mathématiques recourant à des capacités informatiques) de cryptomonnaies sur son territoire. L'un des objectifs de la Chine, concernant le minage, est de contenir la dépense énergétique associée à ces activités. Le minage de cryptomonnaie est en effet devenu excessivement énergivore, dans la mesure où la robustesse du système est assise sur la difficulté à réaliser les calculs mathématiques dont dépend la réalisation des transactions.

La complexité des calculs augmente avec le temps pour contenir l'inflation et aujourd'hui, la puissance de calcul nécessaire est impossible à atteindre pour un individu isolé. Le minage est réalisé par de véritables sites industriels qui y consacrent toute leur capacité, et qui demandent une quantité d'électricité significative. Or, la Chine déploie ses efforts pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Elle rationne pour cela d'autres industries lourdes, comme la production d'aluminium, de fer et d'acier.

La Chine, deuxième pays des cryptomonnaies
Selon une étude citée par Bloomberg, la Chine hébergeait en avril 46% des capacités de calcul relatif au minage de cryptomonnaies. Une autre statistique, relayée par le Financial Times, estime que 150 millions de dollars sont venus gonfler les portefeuilles crypto des Chinois au premier semestre 2021, ce qui fait du pays le deuxième plus gros détenteur de cryptomonnaies derrière les Etats-Unis.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS