Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La Chine s'apprêterait à lancer une procédure antitrust contre Google

Vu ailleurs La Chine se penche sur les pratiques anticoncurrentielles de Google, en particulier avec son système d'exploitation Android. L'ouverture d'une enquête pourrait être décidée dès le mois d'octobre. Ce sont des accusations portées par Huawei en 2019 qui ont entrainé une saisine de l'autorité de la concurrence chinoise.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La Chine s'apprêterait à lancer une procédure antitrust contre Google
La Chine s'apprêterait à lancer une procédure antitrust contre Google © Solen Feyissa/Unsplash

La Chine va lancer une procédure antitrust contre Google, d'après deux sources citées par Reuters. Elle accuse la firme américaine de profiter de la position dominante de son système d'exploitation Android pour étouffer la concurrence. La décision d'ouvrir une enquête pourrait être prise dès le mois d'octobre.

Huawei à l'origine des accusations
Les accusations ont été portées par Huawei en 2019, à l'époque où les Etats-Unis ont pris une série de sanctions envers les entreprises technologiques chinoises – dont Huawei fait partie – en invoquant des risques pour la sécurité nationale. A ce titre, d'après l'une des sources, l'enquête se penchera également sur des accusations selon lesquelles la position de Google sur le marché pourrait causer de "graves dommages" aux entreprises chinoises comme Huawei.

Pour rappel, suite aux sanctions américaines, Google avait coupé l'accès de Huawei à ses services. Le constructeur de smartphones s’est retrouvé privé du Google Play Store et des nouvelles versions d'Android sur ses nouveaux smartphones. En revanche, les anciens profitaient toujours d'une licence d'exploitation temporaire leur permettant de recevoir des mises à jour de la part de Google. Depuis août dernier, cette licence a pris fin.

Lors de la présentation de ses résultats pour 2019, Huawei a affirmé que les sanctions américaines lui avaient fait perdre 12 milliards de dollars. Cherchant à surmonter sa dépendance à Google, la firme chinoise a annoncé son intention d'introduire son propre système d'exploitation HarmonyOS dans ses smartphones en 2021.

La Chine veut prendre exemple sur l'Europe et l'Inde
"Les autorités chinoises vont s'inspirer des exemples donnés par leurs pairs en Europe et en Inde", a indiqué la première source. En effet, la Commission européenne a, à plusieurs reprises, sanctionné la firme de Mountain View. La dernière condamnation de 1,49 milliard d'euros a été prononcée en mars 2019. En Inde, la Commission de la concurrence examine actuellement une plainte déposée contre Google qui l'accuse d'abuser de sa position dominante pour promouvoir son application Google Pay au détriment des autres applications de paiement.

L'annonce de cette potentielle enquête intervient au moment où la Chine entreprend une refonte majeure de sa législation antitrust, qui inclut une augmentation du montant des amendes et des critères élargis pour juger du contrôle d'une entreprise sur un marché.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media