Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La collecte des Big Data "opaque et omniprésente" selon la Federal Trade Commission

La Federal Trade Commission, autorité de la concurrence américaine décrit, dans un rapport publié le 27 mai, le business de la collecte des data personnelles des consommateurs développé par des agences de courtage de données. Sans revenir sur le droit de ces entreprises à exercer une activité légale, l'institution recommande au Congrès de leur imposer plus de transparence.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La collecte des Big Data opaque et omniprésente selon la Federal Trade Commission
La collecte des Big Data "opaque et omniprésente" selon la Federal Trade Commission © wikimedia commons - Carol M Highsmith

Omniprésent et opaque. C'est ainsi que la Federal Trade Commission (FTC) américaine décrit, dans un rapport remis le 27 mai, le marché juteux de la collecte de data. Les courtiers en données récupèrent et s'achètent entre eux des informations sur les consommateurs, pour les vendre à des entreprises qui les utilisent entre autres pour être plus efficaces lors de leurs opérations marketing.

Ce rapport se base sur des documents fournis par neuf sociétés de courtage, qui ont été contraintes de partager leurs data avec l'autorité de la concurrence américaune en décembre 2012. Elles n'auraient aucun mal à trouver des informations intéressantes : l'une d'entre elles possède les données d'1,4 milliard de transactions financières.

Corriger les données en cas d'erreurs

Rien d'illégal dans cette activité, souligne le rapport. Il ajoute que les consommateurs bénéficient, grâce à cette moisson intensive d'informations, d'une meilleure qualité de service : les campagnes de publicité sont mieux ciblées, par exemple. Mais la commission tempère : la même donnée, qui permettra à un amateur de deux roues de bénéficier d'une réduction sur un magazine de moto, conduira son assureur à augmenter le tarif de son assurance vie. La FTC souhaite que le consommateur ait accès à ses informations personnelles, non seulement pour les consulter, mais aussi pour les corriger en cas d'erreur.

Mais ces renseignements sont collectés de manière très opaque. "Les neuf courtiers en données étudiés ont obtenu la plupart de leurs données chez d'autres courtiers, plutôt qu'auprès de la source originale. […] Sept des courtiers étudiés s'achètent et se vendent des informations les uns les autres. Il est donc quasiment impossible pour un consommateur de savoir qui a initialement collecté ses data", résume la FTC.

Un portail centralisé

L'institution pousse le Congrès américain à créer un portail web centralisé, où les courtiers seraient contraints de révéler leurs sources. Les renseignements seraient consultables par le grand public. Les personnes dont les data ont été collectées auraient la possibilité, si elles le souhaitent, de les retirer de la base. La FTC conseille au gouvernement de faire voter un texte de loi : les entreprises qui collectent auprès de leurs clients des informations sensibles (notamment médicales) devront obtenir de leur part un accord explicite avant de partager ces renseignements avec des courtiers en données.

Les mesures recommandées par la FTC sont pour la plupart inclues dans le projet de loi déposé en février par le sénateur Jay Rockefeller, qui n'a pas encore été examiné. Le rapport de la FTC et la proposition de loi Rockefeller ne concernent que les courtiers en données et pas les géants du net qui collectent et utilisent également les données de leurs utilisateurs.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media