La faillite de FTX fait d'autres victimes dans la crypto

Les investisseurs se retirent, les fonds n'irriguent plus le secteur. Dans ce contexte, plateformes d'échange centralisées, prêteurs et fournisseurs d'infrastructures financières licencient et ferment leurs portes.

Partager
La faillite de FTX fait d'autres victimes dans la crypto

Les vagues de la faillite de la plateforme d'échange de cryptomonnaies FTX continuent de s'abattre sur le secteur et de faire des victimes. La banque Silvergate Capital, qui fournit des solutions d'infrastructure financière aux acteurs du Web3, a été obligée de liquider des actifs pour couvrir 8,1 milliards de dollars de retraits. Un "bank run" monumental qui lui a fait enregistrer une moins-value de 718 millions de dollars, rapporte le Wall Street Journal.

La malédiction Diem

FTX et ses filiales représentaient 1 milliard de dollars au bilan de Silvergate. Au 4e trimestre, les dépôts en crypto-actifs au sein de la banque ont plongé de 68%, une multitude d'investisseurs et d'épargnants ayant perdu confiance dans les cryptomonnaies.

La banque a par ailleurs annoncé qu'elle allait licencier 40% de son personnel, soit environ 200 personnes. Elle abandonne en outre son projet de création de cryptomonnaie issu de la reprise de la technologie développée Facebook pour le projet Diem, qui lui avait coûté 200 millions de dollars.

Genesis au bord du dépôt de bilan...

D'autres plateformes continuent de sombrer dans le sillage de FTX. Genesis, un acteur du marché des prêts en cryptomonnaie, supprime 30% de ses effectifs et risque la banqueroute. Il s'était déjà séparé de 20% de ses salariés l'été dernier, après la faillite de Three Arrows Capital. Cette dernière, tout comme FTX et Alameda, détenaient des crédits chez Genesis.

Genesis est actuellement en litige avec Gemini, la société des jumeaux Winklevoss, connus pour leur procès intenté à Mark Zuckerberg, qu'ils accusent de leur avoir volé l'idée du réseau social Facebook. Grâce aux dédommagements obtenus en justice, les deux frères ont investi précocement dans le bitcoin. Gemini accuse aujourd'hui Genesis d'avoir gelé 900 millions de dollars lui appartenant et d'avoir utilisé frauduleusement l'argent placé pour ses clients, sur un produit censé rapporter 8% de rendement annuel.

...tout comme Wyre, qui a failli être racheté 1,5 milliard de dollars

Autre victime collatéral de cet "hiver crypto" qui n'en finit pas de se refroidir, la plateforme d'échange d'origine chinoise Huobi, rachetée par une entreprise de Hong Kong et figurant dans le top 10 des exchanges centralisés, a annoncé le 6 décembre le licenciement de 20% de son personnel, soit environ 300 personnes.

Wyre, un fournisseur d'infrastructures de paiement sur la blockchain, va quant à lui probablement fermer définitivement ses portes, quelques mois après l'échec d'un rachat à 1,5 milliard de dollars par le fournisseur de solutions de paiement en ligne Bolt Financial.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS