Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La fintech Wise (TransferWise) valorisée 11 milliards de dollars à l'issue de son introduction à la bourse de Londres

Wise (ancien TransferWise) est valorisée à 11 milliards de dollars à l'issue de son introduction au London Stock Exchange réalisée mercredi 7 juillet 2021. Le Royaume-Uni recense un nouveau champion dans les fintech.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La fintech Wise (TransferWise) valorisée 11 milliards de dollars à l'issue de son introduction à la bourse de Londres
Les cofondateurs de Wise (ex-TransferWise) Taavet Hinrikus et Kristo Kaarmann. © Wise / Jake Farra

Wise, la fintech britannique anciennement connue sous le nom de TransferWise, fait ses débuts sur la place boursière londonienne. La pépite a réalisé son introduction au London Stock Exchange via une cotation directe mercredi 7 juillet 2021.

11 milliards de dollars de valorisation
Wise n'est pas passée par la procédure plus coûteuse de l'IPO classique, mais suit le chemin de d'entreprises comme Slack, Spotify, Roblox ou encore Coinbase en réalisant une cotation directe. Cela ne lui permet pas de lever des fonds mais évite de diluer le capital des actionnaires existants et permet aux investisseurs historiques de vendre leurs actions. D'autres sociétés comme Deliveroo, Trustpilot ou encore Moonpig ont fait des introductions en bourse classique sur le marché financier londonien cette année.

A l'issue de cette procédure Wise a été valorisée à 11 milliards de dollars alors que la start-up était évaluée à 5 milliards de dollars lors de son dernier financement annoncé en juillet 2020. Une valorisation également bien supérieure à celle de 6 à 7 milliards de dollars attendue par les analystes financiers, comme le rappelle Reuters.

Une transformation en néobanque
Wise est l'une des fintech les plus connues du pays. Elle a été fondée en 2011 par Taavet Hinrikus et Kristo Käärmann pour faciliter les transferts d'argent pour les particuliers. Au cours des années, la fintech s'est transformée en néobanque même si elle a jusqu’ici refusé de demander une licence bancaire complète.

La fintech propose trois produits principaux : un compte international privé permettant d’envoyer, de dépenser et de conserver de l'argent dans plus de 55 devises ; un compte professionnel pour les entreprises qui souhaitent développer leurs activités à l’internationale ; une plateforme permettant aux banques et entreprises fintech d’exploiter l'infrastructure Wise pour proposer à leurs clients les fonctionnalités.

Surtout, la pépite britannique est rentable. En 2020, Wise a enregistré des bénéfices s’élevant à 21,3 millions de livres et des revenus s'élevant à 302,6 millions de livres (en augmentation de 70%). Des données qui ont séduit le marché financier londonien.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.