Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La fragmentation d'Android : force et faiblesse du système d'exploitation de Google

OpenSignal vient de publier un rapport sur la fragmentation du système d'exploitation mobile Android. Il met en avant la diversification toujours plus grande des smartphones et tablettes composant l'écosystème Android, et la domination continue de Samsung sur celui-ci.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Comme chaque année, le développeur OpenSignal a réalisé une étude de la fragmentation d'Android basée sur les 682 000 derniers appareils à avoir téléchargé son application. Cet échantillon correspond à celui des années précédentes et permet de comparer l'évolution de la fragmentation de l'écosystème.

Une étude intéressante car la diversité des smartphones, tablettes et autres appareils tournant sous Android (le système d'exploitation mobile de Google) fait à la fois sa force et sa faiblesse. Elle fait sa force car elle lui a permis de rapidement s'imposer en tant que leader du marché mobile, équipant la majorité des téléphones et tablettes produits par la majorité des fabricants. Samsung, Sony, HTC, LG, Motorola, Huawei... Et beaucoup d'autres. Mais le revers de la médaille est la fragmentation de l'écosystème, c'est à dire l'hétérogénéité des différents terminaux. Ils utilisent des composants souvent très différents les uns des autres, dont la puissance de calcul, la résolution d'affichage, la capacité de stockage en mémoire vive peut fortement varier. Sans parler de différentes versions d'Android présentes sur chaque appareil.

Le résultat de cette fragmentation est un manque d'optimisation du système par rapport à ses concurrents (iOS d'Apple, Windows Phone de Microsoft), qui fait qu'il requiert souvent plus de puissance pour fonctionner de manière fluide. Le grand nombre d'appareils est également un casse-tête pour les développeurs d'applications tierces, qui doivent s'assurer que leur produits sont compatibles avec autant de terminaux que possible sans pour autant sacrifier leur performance ou leurs fonctionnalités.

Au total, 18 796 types de smartphones différents ont été relevés par OpenSignal, contre 11 868 l'année dernière, et seulement 3 997 en 2012. Une augmentation exponentielle qui ne semble pas près de s'arrêter avec l'arrivée continue de nouveaux acteurs sur le marché. A noter également que la part des 10 smartphones les plus vendus dans la somme totale n'est plus que de 15%, contre 21% l'année précédente. Il est donc d'autant plus difficile pour un développeur de tester une application sur un échantillon d'appareils représentatifs de l'ensemble du marché.

Sur les 13 appareils les plus populaires, 12 sont fabriqués par Samsung, pour un total de 43% de parts de marché pour le constructeur coréen. Une baisse par rapport aux 47,5% détenus l'année précédente. Le deuxième constructeur du classement, Sony, n'occupe de son côté que 4,8% du marché. Un écart qui souligne la puissance de Samsung au sein de l'écosystème Android, et le danger que Tizen pourrait représenter pour lui.

La fragmentation ne se situe pas qu'au niveau du matériel. Seulement 20,9% d'appareils sont équipés de la dernière version d'Android (KitKat), avec une variation géographique allant de 35% pour les pays développés (qui favorisent certains appareils hauts de gamme) à seulement 12% pour ceux en voie de développement (où on trouve une plus grande diversité d'appareils à bas coûts et déviant souvent des recommandations de Google). La ligne blanche représente la perte de dominance d'une version du système (peu importante laquelle) sur les autres au fil des ans.

L'un des exemples les plus flagrants de la difficulté pour un développeur de s'adapter à tous les appareils est la grande variété de résolutions d'écrans.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Ecureuil
27/08/2014 09h33 - Ecureuil

Il serait intéressant de faire le parallèle avec la diversité des ordinateurs utilisés sous Windows.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale