Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La France au CES, Google en Europe, projet de loi numérique... Axelle Lemaire fait le point

La secrétaire d'Etat chargée du Numérique, Axelle Lemaire, était l'invitée du Buzz Média Orange-Le Figaro. Alors que s'ouvre le mardi 6 janvier le CES de Las Vegas, elle est notamment revenue sur cet important rendez-vous où plus de 120 entreprises françaises, dont 66 start-up, sont présentes cette année. Retour sur ses principales déclarations.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La France au CES, Google en Europe, projet de loi numérique... Axelle Lemaire fait le point
Axelle Lemaire, Secrétaire d'Etat en charge du Numérique © Luc Pérénom

Sur le CES

"Je m'y rendrai aux côtés d'Emmanuel Macron. La délégation française sera nombreuse avec 66 start-up, soit 40 % de plus que l'an dernier."

"Notre pays a la plus forte présence parmi les pays européens et la deuxième après les États-Unis, devant la Chine."

"Cinq start-up vont recevoir des trophées de l'innovation. (...) Withings est primée pour sa montre connectée et son système de domotique intégré. Il y a aussi Lima, Giroptic (caméra haute définition 360 degrés), Cityzen Sciences pour son tee-shirt connecté et Voxtok pour sa solution d'écoute de musique en audio capsule.

Retrouvez notre dossier spécial sur les start-up françaises en force à Las Vegas

Sur le savoir-faire français dans les objets connectés

"Si la France a raté le train des grandes plates-formes 'Over the top' comme Google, Netflix ou Amazon, elle est en pointe sur les objets connectés grâce à des acteurs performants. Dans ce domaine, nous pouvons nous appuyer sur nos compétences industrielles issues de la robotique, des mathématiques ou des nanotechnologies, alliées à des atouts en matière de design et d'ingénierie."

"Nous lancerons l'an prochain la Cité des objets connectés à Angers qui sera une vitrine et un lieu de prototypage."

Retrouvez notre article : Axelle Lemaire annonce que la Cité des objets connectés sera lancée pendant le CES, en janvier 2015

Sur le financement des start-up

"Tous les pays européens rencontrent cette problématique du financement nécessaire pour aider les start-up à atteindre le statut d'entreprises de dimension internationale."

"En France, il faut encourager l'accès aux commandes, publiques comme privées, et favoriser le financement à tous les stades : de l'amorçage au développement jusqu'à l'entrée en Bourse."

Sur Google en Europe

"Il y a des sujets communs qui font l'objet d'un consensus. Ainsi, l'optimisation fiscale de ces plates-formes est dénoncée par l'ensemble des pays européens."

"David Cameron a fait une annonce (à quelques mois des élections, le Premier ministre britannique a annoncé la mise en place d'une taxe Google visant les grands groupes à partir du 1er avril prochain, Ndlr)mais je pense que des initiatives gagneraient à être coordonnées pour être pleinement productives. Si l'on veut avoir une vision commune, il faut que l'ensemble des pays rapprochent leurs systèmes fiscaux."

Sur la loi sur le numérique présentée en avril

"La dernière loi numérique date de 2004. En dix ans, les technologies ont beaucoup évolué. Il s'agit d'adapter cette loi, mais aussi celle de 1978 sur l'informatique et les libertés qui a créé la Cnil."

"Pour préparer cette loi numérique, nous avons innové dans la méthode en lançant une large concertation publique auprès des citoyens qui se terminera le 4 février. À ce jour, plus de 2 000 contributions ont été reçues qui émanent de personnes privées ou d'associations professionnelles. Cela va permettre d'éclairer les décideurs publics sur l'état de l'opinion et l'émergence de nouveaux sujets. C'est la première fois qu'un projet de loi est alimenté en direct par les citoyens."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media