"La French Tech doit transformer l'essai au-delà du CES", juge Emmanuel Macron

Emmanuel Macron et Axelle Lemaire ont dressé le bilan de la présence française à l'issue de leur visite du salon. Un bilan positif… mais beaucoup de choses restent à construire.

Partager

La France a-t-elle réussi à enrayer la spirale infernale du French Bashing ? Plusieurs journaux et sites internet américains ont en tout cas salué le dynamisme de la délégation française à ce CES 2015. Le contrat est donc en partie rempli pour Axelle Lemaire et Emmanuel Macron. "La présence française a été vue par la presse internationale comme l'un des événements de ce CES", analyse le ministre de l'Economie. "Il faut démultiplier ce succès, transformer l'essai au-delà du simple événement", ajoute-t-il.

"Le bilan immédiat du CES est extrêmement positif, en terme de perception et d'image. Il faudra évidemment attendre quelques mois pour mesurer les véritables retombées économiques pour les start-up françaises", confirme le secrétaire d'Etat au numérique Axelle Lemaire. "Les entreprises françaises ont pu souffrir d'une image ternie ces dernières années, d'une méconnaissance de la réalité, et de la vitalité de l'écosystème de l'innovation en France. Mais c'est en train de changer : ce CES contribue à faire de la France un pays incontournable sur la scène technologique internationale".

Pour Muriel Pénicaud, patronne de la nouvelle agence Business France (fusion d'Ubifrance et de l'Agence française des investissements internationaux), le pays a trouvé la bonne méthode. "Nous sommes venus groupés, avec une thématique différenciante (les objets connectés). On commence à atteindre une masse critique qui nous rend visibles".

un événement pour les business angels fin 2015

Les capitaines de l'équipe de France de l'économie numérique ont évoqué quelques-uns des chantiers à ouvrir en 2015 pour accélérer cette dynamique positive : accès aux financements pour les jeunes pousses innovantes, établissement de chartes de bonne conduite entre start-up et PME, lancement de la cité des objets connectés. Le réseau de métropoles French Tech tout juste constitué participera à la discussion. La France devrait également accueillir des business angels et venture capitalists étrangers pour les inciter à investir dans les start-up hexagonales lors d'un événement dédié fin 2015. Et évidemment, la French Tech sera de retour au CES 2016 et avant cela sur d'autres événements (SXSW à Austin, par exemple) avec une délégation toujours plus imposante.

Sylvain Arnulf, à Las Vegas

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS