Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La French Tech montre ses muscles à New York

Les 26 et 27 juin, la French Touch Conference réunit entrepreneurs français et américains, investisseurs et journalistes. Objectif : démonter les clichés et promouvoir la France numérique, à grand renfort de "positive attitude".
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La French Tech montre ses muscles à New York
La French Tech montre ses muscles à New York © Jessica Gourdon

En rangs serrés, entrepreneurs et politiques français sont réunis à New York autour d’un même objectif : valoriser la "marque France !" "L’ambition de cet événement, c’est de parler de nos forces : une vraie culture française de l’innovation et une nouvelle génération d’entrepreneurs qui veulent atteindre les étoiles", explique Gaël Duval, l’organisateur.

Pour améliorer l’image de la France, les pépites hexagonales ont donc été mises en avant, à commencer par la plus emblématique, Criteo. Son PDG, Jean-Baptiste Rudelle, a insisté en particulier sur la qualité des ingénieurs français - "beaucoup moins chers que les Américains" - et sur le crédit impôt recherche. Au passage, il a tordu le cou à un cliché tenace : "Nous nous sommes posés la question de déménager notre société aux Etats-Unis, mais fiscalement, c’est plus intéressant pour nous de rester en France, notamment parce que nous faisons beaucoup de R&D".

"La France est un pays qui change"

Outre Criteo, la conférence a également mis à l’honneur d’autres success story françaises, comme Eventbrite, le site de gestion de billeterie, et Withings, qui vient de dévoiler à New York sa nouvelle montre connectée.

Enfin, aux côtés des entrepreneurs, pas moins de deux représentantes du gouvernement sont également venues défendre – en anglais – la French Touch : Axelle Lemaire, secrétaire d’état en charge du numérique et celle qui l’a précédée, Fleur Pellerin, aujourd’hui chargée du commerce extérieur. "En mettant en avant nos compagnies les plus innovantes, nous montrons que nous n’avons pas peur du futur et que la France est un pays qui change. Pour moi la French Touch, c’est montrer un visage optimiste et compétitif", a déclaré Fleur Pellerin lors de son discours d’ouverture. Un discours conclu, dans un sourire, par un avertissement lancé aux Américains : "France is coming" !

Frédéric Autran, à New York

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale