Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La French Tech veut se faire voir ailleurs qu’au CES de Las Vegas

À l’occasion des vœux de la French tech, qui ont rassemblé plus de 1000 personnes à Bercy le 29 janvier, Axelle Lemaire et Emmanuel Macron ont présenté les outils pour favoriser le développement international de l’écosystème français numérique.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La French Tech veut se faire voir ailleurs qu’au CES de Las Vegas
La French Tech veut se faire voir ailleurs qu’au CES de Las Vegas © DR

La French Tech est une idée qui marche. En France déjà. Rien que le millier de personnes qui se sont pressées sur invitation personnelle aux vœux d’Axelle Lemaire, Secrétaire d’État au numérique, le 29 janvier 2015 à Bercy, en témoigne. Les 10 métropoles French Tech labellisées à l’automne 2014 et les 120 entreprises rassemblées sous cette même bannière au CES à Las Vegas début janvier 2015, aussi. En 2014, l’Écosystème numérique français a aussi multiplié les succès avec notamment des levées de fonds record (BlaBlaCar, Sigfox...) dignes de celles observées dans la Silicon Valley.

Reste à transformer l’essai. 15 millions d’euros étaient prévus au budget de l’État pour faire la promotion du numérique français à l’international. Axelle Lemaire et Emmanuel Macron, Ministre de l’Économie, ont profité de ces vœux pour le rappeler et détailler le dispositif prévu, qui tient en trois actions.

des French Tech Hub à l'Etranger

La première consiste en une labellisation de "French Tech Hub", sorte d’équivalent des "Métropoles French tech", mais à l’international. Ces French tech Hub devront mobiliser les acteurs privés sur ces nouveaux territoires, pour accélérer le développement des start-up françaises souhaitant s’y implanter. À l’instar de la démarche des Métropoles French tech, ils seront labellisés par l’État sur la base d’un projet répondant à un cahier des charges, disponible à partir du 30 janvier 2015 sur www.lafrenchtech.com.

 

Notre dossier : Le tour des France des 9 villes labellisées French Tech... et des recalées

 

Le deuxième outil consiste en un financement d’initiatives privées visant à valoriser la French Tech et son expertise à l’international. C’est ce programme, dit des "Plateformes d’attractivité internationale de la French tech", qui est doté d’un budget global de 15 millions d’euros. Les appels à contributions sont ouverts et disponibles à compter du 29 janvier 2015 sur www.lafrenchtech.com

Des tickets French tech pour entrepreneurs étrangers

Enfin, pour augmenter l’attractivité de la French Tech et faire venir de jeunes entrepreneurs étrangers, les deux ministres ont annoncé la mise en œuvre des "French Tech Tickets". Cet outil leur fournira un titre de séjour, une bourse individuelle, un hébergement dans un lieu d’innovation et un accompagnement personnalisé, pour leur installation et leur développement. Une première promotion de 130 projets sera accueillie dans le courant de l’année 2015.

En toile de fond de cette soirée, un message : "L’esprit French Tech est un exemple pour l’ensemble de l’économie : être capable de dépasser les étiquettes, les corporatismes et les habitudes, être capable de travailler ensemble dans un climat d’émulation stimulant, être capable de prendre des risques – voilà ce dont l’ensemble de notre économie a besoin", a déclaré Emmanuel Macron. Qui aurait même promis aux intéressés "plus vous prendrez de risques, plus j’en prendrai pour vous défendre." Une promesse retweetée toute la soirée. Reste à la tenir.

Aurélie Barbaux

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale