Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La fusion Dell-EMC crée l'un des trois plus gros équipementiers du cloud

Dell finalise aujourd’hui sa fusion avec EMC, créant le numéro deux mondial du numérique derrière IBM et l'un des trois gros équipementiers mondiaux du cloud, aux cotés de Cisco et Hewlett Packard Entreprise.

mis à jour le 22 septembre 2016 à 17H21
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La fusion Dell-EMC crée l'un des trois plus gros équipementiers du cloud
La fusion Dell-EMC crée l'un des trois plus gros équipementiers du cloud © Axel Schwenke - Flick - c.c.

C’est la plus grande opération de consolidation dans l’informatique de l'histoire. La mégafusion à 67 milliards de dollars entre Dell et EMC est finalisée ce 7 septembre 2016. Elle crée un groupe de 140 000 personnes dans le monde et 74 milliards de dollars de chiffre d’affaires, numéro deux mondial du numérique derrière IBM (80 milliards) mais devant Hewlett Packard Entreprise (51 milliards de dollars), Cisco Systems (49 milliards) ou encore Lenovo (42 milliards).

 

Cap sur l'Internet of Everything

"Nous devenons la plus grande entreprise technologique non cotée en Bourse, avec une capacité d’investissement en R&D de 4,5 milliards de dollars par an et un portefeuille de plus de 20 000 brevets, se réjouit Michael Dell, PDG du nouveau Dell Technologies. Avec la combinaison des produits, technologies et services des deux sociétés, nous devenons le leader d'un marché de quelques 2000 milliards de dollars. La raison de cette fusion c'est de mieux tirer parti de la prochaine révolution de l’Internet of Everything", un concept inventé par Cisco Systems et qui va au-delà de l’Internet des objets en incluant les données, les process... et les gens.

 

Le nouveau Dell Technologies s’organise en trois pôles : l’activité dans les terminaux (PC, moniteurs, tablettes...) sous la marque Dell, l’activité dans les équipements d’infrastructure (serveurs, stockage, réseaux...) sous la marque Dell EMC, et les satellites indépendants (VMware dans la virtualisation, Pivotal dans le cloud et big data, et SecureWorks dans la cybersécurité). Quant aux unités Virtuestream (services de cloud computing pour applications critiques) et RSA Security (cybersécurité), elles sont rattachées directement à la division d’infrastructure.

 

Stratégie à long terme

Si Dell Technologies reste peu présent dans le cloud public en tant que fournisseur de services, le nouveau groupe s’impose comme l'un des trois plus gros équipementiers mondiaux du cloud, avec selon Synergy Research 13% du marché des matériels, juste derrière Hewlett Packard Entreprise (15%) et Cisco Systems (13%). Selon le cabinet, il est maintenant en position de défier les deux leaders sur ce marché estimé par Synergy Research à 29 milliards de dollars sur l'annéé allant d’avril 2015 à mars 2016.

 

Michael Dell insiste sur le choix d’une stratégie à long terme de positionnement sur le marché de la transformation numérique en apportant tous les maillons de chaîne, depuis les terminaux jusqu’aux équipements d’infrastructure, en passant par le logiciel et les services. "C’est la raison pour laquelle nous continuerons à évoluer en dehors de la Bourse", justifie-t-il.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale