Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La Maif se dote d'une charte pour "un numérique humain et éthique"

Document A l'occasion de l'annonce de ses résultats annuels, la Maif a présenté une charte "pour un monde numérique humain et éthique". Son directeur général Pascal Demurger s'en explique.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La Maif se dote d'une charte pour un numérique humain et éthique
La Maif se dote d'une charte pour "un numérique humain et éthique" © Laetitia Duarte Filet - L'Argus de l'Assurance

Fonds d'investissement Maif avenir, agrégateur bancaire Nestor, assurance auto communautaire, portail Maif Social Club, assurance maison connectée… depuis quelques années, la Maif multiplie les initiatives numériques. Pour leur donner de la cohérence et s'assurer qu'elles sont conformes aux valeurs du groupe, la Maif a décidé de se doter d'une "charte éthique" sur le numérique. L'assureur compte en faire un argument de communication et un élément différenciant par rapport à ses concurrents qui investissent eux aussi ces terrains.

 

"prendre nos responsabilités"

Pourquoi adopter cette charte ? "Le temps est venu de prendre ses responsabilités, et tout le monde devrait en faire autant", juge Pascal Demurger, directeur général du groupe. "La révolution numérique que nous vivons comporte un certain nombre de risques, au regard des libertés individuelles (usages des données, utilisation de l'intelligence artificielle), mais aussi en termes de coûts sociaux, avec des possibles destructions d'emplois. Nous voulons affirmer que notre conception de la transformation digitale n'ira pas à l'encontre des valeurs fondamentales que porte la Maif".

 

"Nous nous engageons à une transparence complète en matière d'utilisation des données", poursuit Pascal Dumerger. "Nous ne vendons pas les données de nos sociétaires et localisons ces données en France et en Union européenne". Le groupe sociétaire ne veut pas "entrer dans une logique de substitution du travail par l'IA" et promeut une "conception ouverte du numérique et de l'innovation", avec l'utilisation de logiciels open source "autant que possible".

 

 

(Re)découvrez notre dossier sur la transformation digitale de la Maif

 

 

Au total, onze points sont déclinés dans cette charte qui sera portée à la connaissance des salariés et sociétaires du groupe. D'autres  groupes se sont dotés de documents similaires, mais plutôt liés aux données personnelles ou au big data, comme Orange, Accor, Crédit agricole… La prise en compte de l'intelligence artificielle et de ses effets sur le travail est nouvelle.

 

 

 

 


 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale