Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La nouvelle acquisition d'Apple, Amazon dans l'artisanat, Facebook fait des sentiments... une semaine dans la Silicon Valley

Quelles actualités ont fait vibrer la Silicon Valley cette semaine ? Nora Poggi, correspondante de L'Usine Digitale à San Francisco, revient sur ce qui a agité la capitale mondiale du numérique ces derniers jours. Apple achète une start-up lancée par un Français, Amazon menace Etsy, Y Combinator se lance dans la recherche et Facebook dévoile de nouveaux boutons permettant d'exprimer ses sentiments.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La nouvelle acquisition d'Apple, Amazon dans l'artisanat, Facebook fait des sentiments... une semaine dans la Silicon Valley
La nouvelle acquisition d'Apple, Amazon dans l'artisanat, Facebook fait des sentiments... une semaine dans la Silicon Valley © Facebook

Apple achète Perceptio, une start-up lancée par un Français dédiée au deep learning

 

Selon Bloomberg, Apple aurait acheté la start-up Perceptio, qui utilise l'intelligence artificielle pour classer les photos sur smartphones. La technologie de Perceptio permet aux téléphones de faire des calculs avancés sans stocker les données d'utilisateurs dans le cloud, selon un article du site spécialisé Recode en 2014. La start-up a été co-fondée par Zak Stone et le Français Nicolas Pinto, chercheur au MIT et à Harvard. Les co-fondateurs se sont spécialisés dans la reconnaissance d'image en utilisant le deep learning. Les termes de l'acquisition n'ont pas été dévoilés, et Apple s'est fendu de son communiqué de confirmation standard : "nous achetons de petites start-up de temps en temps et ne communiquons pas sur nos plans". 

 

Amazon se lance dans l'artisanat

 

Amazon a lancé un produit rival d'Etsy, la place de marché pour produits artisanaux, intitulé "Handmade". Dans la foulée du populaire mouvement des makers, qui valorise le "fait maison", Handmade permettra de vendre et d'acheter des bijoux, des œuvres d'art, de la papeterie, des objets de décoration pour la maison, des meubles... Et connectera des marchands de plus de 60 pays. À l'heure actuelle, il y a environ 80 000 objets artisanaux sur le site, dont beaucoup peuvent être personnalisés sur demande. Après cette annonce, l'action d'Etsy a chuté de 4%. Le PDG, Tchad Dickerson, a ensuite déclaré : "Nous pensons que nous sommes la meilleure plate-forme pour les entrepreneurs créatifs, leur donnant les moyens de réussir en leurs propres termes. Etsy a une décennie d'expérience dans la compréhension des besoins des artistes et des vendeurs et nous les soutenons d'une manière qu'aucune autre marketplace ne peut concurrencer. Notre plate-forme attire plus de 21 millions de consommateurs réfléchis qui cherchent à découvrir des produits uniques, et à établir des relations avec les gens qui les fabriquent et les vendent." Reste à voir si Amazon pourra bouleverser ce marché comme il l'a fait avec tant d'autres.

 

L'accélérateur Y Combinator crée son propre laboratoire de recherche

 

Y Combinator, un programme élitiste pour futurs entrepreneurs millionnaires ? Pas seulement, explique Sam Altman, son président, en lançant un laboratoire de recherche à but non lucratif visant à créer toute technologie "qui ne doit pas être détenue par une seule entreprise." Pour ce faire, Sam Altman donnera 10 millions de dollars pour lancer "YC Research". Bien que faisant partie de l'organisation Y Combinator, le laboratoire fonctionnera en dehors de l'activité d'investissement de l'accélérateur. Toute la propriété intellectuelle qui y sera développée sera disponible à tout le monde et gratuitement. Les chercheurs pourront collaborer librement avec d'autres institutions. 

"Nous ne faisons pas cela avec l'objectif d'aider les start-up de YC à réussir ou pour gagner plus. Au risque de paraître cliché, c'est pour le bien de la planète. Comme nous l'avons vu tout au long de l'histoire, les nouvelles percées technologiques nous aident tous. La recherche fondamentale est essentielle pour faire progresser le monde, et ses financements sont sans cesse réduits." Reste à voir ce qui sortira de ce nouveau laboratoire made in Silicon Valley.

 

Facebook dévoile six boutons "Réactions"

 

Après les rumeurs concernant un controversé bouton "J'aime pas", Facebook a levé le voile ce jeudi 8 octobre sur son ambition d'étendre la palette d'émotions exprimées par ses utilisateurs. Le réseau social a annoncé le déploiement test de six "emoji", exprimant la colère, la joie, la tristesse, le choc, l'amour ou le rire. La fonctionnalité ne sera testée qu'en Espagne et en Irlande pour l'instant. "Nous comprenons que c'est un gros changement, et nous voulons faire les choses correctement" explique Chris Tosswill, manager produit, dans un communiqué. Les utilisateurs pourront utiliser ces boutons sur mobile et sur ordinateur, pour réagir au message d'un ami, d'un annonceur ou d'une Fan page. 

 

 

Meet the new Reactions.

Posted by Mark Zuckerberg on jeudi 8 octobre 2015

Nora Poggi, à San Francisco

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale