Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La plate-forme de services ménagers Helpling lève 45 millions de dollars pour renforcer son image

Helpling, une plate-forme allemande de réservation en ligne d’aide-ménagère à domicile, a bouclé fin mars 2015 un tour de table de 45 millions de dollars. Créée il y a tout juste un an par l'incubateur berlinois Rocket Internet, l'entreprise veut muscler sa communication pour s'imposer dans les 200 villes où elle est aujourd'hui implantée. 

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La plate-forme de services ménagers Helpling lève 45 millions de dollars pour renforcer son image
La plate-forme de services ménagers Helpling lève 45 millions de dollars pour renforcer son image © Helpling

France, Italie, Allemagne, Espagne, Brésil, Australie… Avec 12 pays et plus de 200 villes à son compteur, la plate-forme de réservation en ligne de services ménagers à domicile, Helpling, créée en mars 2014, a envahi la planète en quelques mois. Le site regroupe les offres  de plus de 10 000 aide-ménagères dans le monde et totalise quelques 50 000 foyers clients.

Il suffit de 60 secondes aux utilisateurs de la plate-forme web pour réserver une femme ou un homme de ménage à l'heure et à la date où ils le souhaitent, promet l'entreprise. En France, la prestation démarre à 15 euros 90 de l'heure, soit 7 euros 95 après déduction fiscale, précise le site.

rival numéro 1 : le marché noir

La jeune pousse, créée par l'incubateur de start-up berlinois Rocket Internet, qui duplique et exporte des concepts de start-up piochés à l'étranger, vient de boucler une grosse levée de fonds de 45 millions de dollars. Parmi les investisseurs, les fonds de capital-risque Kite Ventures et Lakestar (qui a notamment pris des parts dans Facebook à ses débuts ou dans Airbnb). En décembre 2014, Helpling avait déjà collecté 13,5 millions d'euros au cours d'un premier tour de table.

Avec cet argent frais, la société veut développer une image de marque forte dans les pays où elle s'est implantée depuis sa création, pour terrasser ses nombreux concurrents. Helpling devra notamment se battre pied à pied contre l'américain Homejoy, qui a levé au total près de 40 millions de dollars, sans oublier son plus féroce rival… le marché noir. 

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

guillaume
30/03/2015 12h14 - guillaume

Acadomia avait été condamné pour avoir recours à des autoentrepreneurs. Si Helpling est autorisé à fonctionner aini en France, ça risque de changer beaucoup des choses...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale