La qualité de l'accès à Internet aux USA passée au crible

La FCC, l'autorité fédérale américaine des télécommunications, a annoncé le 13 juin l'ouverture d'une enquête sur les accords entre les fournisseurs de contenus, comme Netflix, et les fournisseurs d'accès internet (FAI), comme Verizon ou Comcast, pour tenter d'établir s'ils pénalisent certains consommateurs en ralentissant les téléchargements.

Partager
La qualité de l'accès à Internet aux USA passée au crible

Des consommateurs se sont plaint auprès de la Federal Communications Commission d'être victimes des passes d'armes entre Netflix et différents fournisseurs d'accès, chacun des deux camps accusant l'autre d'être à l'origine des baisses de débit du réseau.

"La question clé est de savoir si les FAI qui assurent la connexion du dernier kilomètre jusqu'au consommateur peuvent avantager ou désavantager des fournisseurs de contenus, et donc avantager ou désavantager des consommateurs", a déclaré Tom Wheeler, le président de la FCC. De gros fournisseurs de contenus, comme Netflix, ont conclu des accords d'"interconnexion" avec des FAI, dont le contenu est tenu secret et échappe à la FCC.

Une victoire pour Netflix

Cette dernière a annoncé au début de l'année 2014 son intention de fixer des règles sur la manière dont les fournisseurs d'accès à haut débit gèrent le trafic de données sur leurs réseaux. Netflix a de son côté appelé les autorités à réglementer les accords d'interconnexion, qui coûtent souvent cher aux fournisseurs de contenus. "Ce que nous sommes en train de faire, c'est de collecter des informations, pas de réglementer. Nous cherchons sous le tapis. Les consommateurs veulent de la transparence, ils veulent des réponses, et moi aussi", a dit Tom Wheeler.

Pour les analystes, la décision de la FCC constitue une victoire pour Netflix, qui a d'ailleurs salué l'initiative du régulateur. "Les Américains méritent d'obtenir la vitesse et la qualité d'accès internet pour lesquelles ils paient", a dit Joris Evers, porte-parole de Netflix, dans un communiqué.

Le spécialiste du "streaming" vidéo sur abonnement a conclu des contrats avec Verizon et Comcast lui assurant la possibilité d'acheminer directement des contenus à ses abonnés, sans passer par des intermédiaires, ce qui doit lui assurer une vitesse accrue. Netflix représente à certaines heures jusqu'à près d'un tiers de la totalité du trafic internet en Amérique du Nord, selon le cabinet d'études Sandvine.

Avec Reuters

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS