Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La Silicon Alley : quand la Grosse pomme défie la Californie

Aux quatre coins de la planète, des entrepreneurs tentent de reproduire la dynamique qui a fait de la Californie l'eldorado des sociétés de nouvelles technologies. L’Usine Digitale tire pour vous le portrait de 10 villes qui se rêvent en Silicon Valley. Aujourd'hui partons pour New York, aux Etats-Unis.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La Silicon Alley : quand la Grosse pomme défie la Californie
La Silicon Alley : quand la Grosse pomme défie la Californie © DR

Neige. Froid. Pas le courage de faire une virée au supermarché pour remplir le frigo de victuailles pour Dudule, votre chien et unique compagnon de Noël. Si vous vivez aux Etats-Unis, BarkBox est là pour vous : cette start-up livre chez vous, sur abonnement, la tambouille qu’englouti votre animal de compagnie. L’entreprise est en plein boom, comme de nombreuses jeunes pousses créées par des as des nouvelles technologies à…. New York. Aux Etats-Unis, le combat East Coast vs West Coast est loin d’être achevé.

Des géants des TIC sont installés à New York :
  • Facebook, réseau social fondé par le génie de l’informatique Mark Zuckerberg,  aménage en ce moment un centre d’ingénierie à côté de Grand Central Station.
  • Tumblr : la start-up de blogging a succès, rachetée par Yahoo! pour la modique somme de 1,1 milliard de dollars, a installé des bureaux dans la Silicon Alley.
  • MakerBot, entreprise phare du secteur naissant de l’impression 3D, a installé une partie de son personnel à Brooklyn.
  • Google, le géant du numérique, s’est installé au coin de la 16e et de la 9e avenue, dans le district de Meatpacking.

 

New York la téméraire

La Silicon Alley nargue depuis 5 ans sa consœur de la côte ouest. Elle a fleuri autour de Flat Iron, mythique immeuble en forme de fer à repasser symbole de Manhattan. La morgue des "techies" new-yorkais faisait sourire les géants du net de Californie : autour de la Grosse pomme, pas de facs spécialisées dans les nouvelles technologies, peu de capital risqueurs, pas de locaux bon marchés où les start-up peuvent s’installer à moindre frais. Et pourtant…

En 2013, le secteur de la technologie informatique est devenu un poids lourd : deuxième employeur de la ville avec 100 000 salariés, juste derrière Wall Street. Les start-up de la Silicon Alley ont levé depuis le début de l’année 2013 2 milliards de dollars d’investissements. Le technopôle s’est étendue à Soho, dans le Queens et le Lower East Side et attire désormais les leaders du secteur : Google, Facebook et autre Twitter ont pris leurs quartiers à l’Est.

Wall Street à la rescousse

L’artisan de ce développement miracle ? L’argent des entreprises de la finance, mais aussi des magnats du net, qui placent leurs fonds dans des start-up prometteuses et les conseillent. A New York, quinze "accélérateurs" les soutiennent dans leur développement. C’est deux fois plus que dans la Silicon Valley. Une main d’œuvre nouvelle est venue alimenter les sociétés du secteur : après la crise de 2008, de nombreux ingénieurs qui œuvraient dans les bureaux des groupes financiers se sont reconvertis dans la high-tech.

Mais la Silicon Alley manque toujours de bras, et des doigts de fée de développeurs informatiques. Pour alimenter la machine, l’ancien maire de New York Michael Bloomberg a décidé de créer un "tech campus" à côté de Manhattan, sur Roosevelt Island. Le chantier démarrera en 2014.

Lélia de Matharel

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale