Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up de cloud gaming Blade (Shadow) est reprise par Octave Klaba

Vu ailleurs Blade, la start-up française derrière l'offre de cloud gaming Shadow, est reprise par Octave Klaba. Suite au placement en redressement judiciaire de Blade, le tribunal de commerce de Paris a tranché en faveur de l'offre de reprise présentée par HubiC, qui appartient au fondateur d'OVHcloud.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up de cloud gaming Blade (Shadow) est reprise par Octave Klaba
La start-up de cloud gaming Blade (Shadow) est reprise par Octave Klaba © Shadow

Le tribunal de commerce a tranché. Blade, la start-up française spécialisée dans le cloud gaming, est reprise par HubiC, une solution de stockage grand public qui appartient à Octave Klaba, rapporte NextInpact ce vendredi 30 avril 2021. Octave Klaba s'est déclaré "très heureux d'avoir été retenu par tribunal de commerce de Paris".


Un manque de cash
Blade a voulu surfer sur le développement du cloud et rendre le gaming accessible au plus grand nombre. Fondée en 2015, elle a rapidement connu le succès auprès de sa base d'utilisateurs de test. C'est le déploiement de son offre à grande échelle qui aura, sans grande surprise, posé problème.

 

Après un lancement en grande pompe de ses nouvelles offres Shadow fin 2019, la pépite a dû décaler leur déploiement. En parallèle, le nombre d'abonnés a continué de croître et la start-up n'a pas pu répondre à la demande en raison d'un manque de cash. Blade, qui espérait lever des fonds fin 2020, n'est pas parvenu à récolter la somme espérée et s'est placée en redressement judiciaire.

Rapidement, Octave Klaba a fait savoir qu'il était intéressé. OVHcloud avait fourni une partie des nouveaux serveurs de la start-up, ce qui avait attisé son appétit. Un second dossier avait également été déposé devant le tribunal de commerce : une offre de reprise menée par Scaleway et le nouveau CTO de Blade (nommé en septembre 2020), Jean-Baptiste Kempf. Cette seconde offre était préférée par les représentants du personnel, mais pas par l'administrateur judiciaire. Finalement, le tribunal a retenu la proposition de HubiC. L'ensemble des emplois est préservé, excepté celui du CTO.

Une forte concurrence
La nouvelle équipe va devoir s'atteler à développer une offre qui convienne aux abonnés et séduise de nouveaux utilisateurs. Octave Klaba va logiquement pouvoir mettre à contribution ses connaissances et ressources en matière de cloud. Mais le chemin est encore long. D'autant plus que la concurrence est féroce dans ce domaine du cloud gaming. Microsoft (Xbox Game Pass Ultimate), Nvidia (GeForce Now), Google (Stadia) et même Amazon (Luna) ont des services rivaux qui s'appuient sur d'importantes infrastructures.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.