Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La Thaïlande interdit certaines cryptomonnaies et les NFT

Vu ailleurs Après l'Inde, c'est la Thaïlande qui souhaite mettre fin à la folie spéculative de certains actifs numériques pour protéger les échanges financiers. Elle a décidé d'interdire les NFT, les jetons basés sur des "mèmes" et ceux reposant sur des célébrités. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La Thaïlande interdit certaines cryptomonnaies et les NFT
La Thaïlande interdit certaines cryptomonnaies et les NFT © Executium/Unsplash

La Thaïlande durcit sa législation sur les cryptomonnaies afin de lutter contre la folie spéculative qui touche certains actifs numériques n'ayant en pratique aucune substance monétaire.

Radier certaines cryptomonnaies
La Securities and Exchange Commission (SEC) de Thaïlande, l'équivalent de l'Autorité des marchés financiers en France chargée de veiller au bon fonctionnement des systèmes financiers, a donné son feu vert à cette nouvelle réglementation, rapporte le Bangkok Post. Les bourses locales ont reçu l'ordre de radier certains types de cryptomonnaies dans les 30 jours. 

Ces nouvelles règles visent à protéger les commerçants des jetons qui n'ont "pas d'objectif ni de substance clair" et dont les prix sont influencés par des tendances et des influenceurs sur les réseaux sociaux, peut-on lire dans le communiqué de la SEC thaïlandaise. 

D'après le secrétaire général de la SEC Ruenvadee Suwanmongkol, les bourses ne sont pas autorisées à échanger des jetons ou des cryptomonnaies présentant l'une des caractéristiques suivantes : ceux n'ayant pas d'objectifs clairs et dont les prix sont dictés par les réseaux sociaux et ceux ayant pour but d'octroyer des droits sur un objet. 

En pratique, trois types d'actifs numériques sont visés : les NFT (jetons non fongibles sur lesquels peuvent être adossées des oeuvres d'art numérique), les tokens émis par les bourses et basés sur des "mèmes" comme le Dogcoin (DOGE) ainsi que ceux liés à des célébrités.

L'Inde veut interdire les cryptomonnaies
La Thaïlande suit les pas de l'Inde qui, en février dernier, a annoncé travailler sur un texte visant à interdire les cryptomonnaies, comme le Bitcoin ou l'Ethereum, et lancer une monnaie numérique émise par la Banque de Réserve de l'Inde (RBI). De nombreux pays cherchent à encadrer l'utilisation des devises numériques, pour réduire leur impact sur la stabilité financière, mais il est rare qu'un gouvernement aille jusqu'à son interdiction. Dans certains Etats, l'utilisation des cryptomonnaies est illégale comme le Pakistan, la Bolivie ou encore le Maroc.

En France, l'heure n'est pas à l'interdiction mais à la réglementation. En réaction à la décapitation de l'enseignant Samuel Paty en octobre dernier à Conflans-Sainte-Honorine, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avait annoncé son intention de renforcer le contrôle sur les cryptomonnaies, en particulier dans un objectif de lutte contre le terrorisme.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.