Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

"La VOD en ultra HD deviendra une véritable préoccupation à partir de 2015", explique Andreas Heyden

En mai dernier, lors d'une conférence de presse, Maxdome, service de vidéo à la demande (VOD) allemand appartenant au groupe de média ProSieben-Sat1 Media, annonçait son intention de proposer, à partir de 2015, des contenus VOD en ultra HD, en partenariat avec Samsung. Le service américain Netflix veut quant à lui proposer du streaming en ultra HD, en Europe, dès la mi-septembre 2014. Andreas Heyden, le PDG de Maxdome, répond aux questions de L'Usine Digitale. 

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La VOD en ultra HD deviendra une véritable préoccupation à partir de 2015, explique Andreas Heyden
"La VOD en ultra HD deviendra une véritable préoccupation à partir de 2015", explique Andreas Heyden © Andreas Heyden

L'Usine Digitale - Vous considérez-vous comme un concurrent direct de Netflix ?

Andreas Heyden - Non. Nous nous considérons comme la plus grande vidéothèque en ligne en Allemagne et en Autriche puisque nous sommes les leaders sur ce marché dans les deux pays. Nous nous sommes lancés, il y a huit ans, comme premier service de SVOD (service de vidéo à la demande avec abonnement) au monde. Depuis, nous nous sommes développés et nous sommes à présent bien établis.

Quels sont vos atouts en matière de VOD ?

Nous sommes les seuls à proposer la gamme complète de VOD pour l'Allemagne et l'Autriche. À côté de leur abonnement classique, nos clients peuvent avoir accès à des contenus à la demande. Ainsi, nous donnons à nos clients la possibilité d'acheter ou de louer de nombreux films juste après leur sortie au cinéma. C'est un avantage très apprécié de nos clients.

De plus, nous sommes le seul service de VOD à permettre un accès en streaming à de nombreux événements en direct, comme par exemple le WWE [World Wrestling Entertainment, ndlr]. En tant que filiale d'un grand groupe médiatique européen, nous pouvons aussi prolonger des programmes télévisés. Par exemple, Maxdome a récemment permis un Livestreaming 24h/24 de l'émission de télé-réalité “Promi-Big-Brother”, qui a eu beaucoup de succès.

Avez-vous des ambitions européennes ou comptez-vous seulement proposer votre service VOD en ultra HD dans les pays germanophones ?

Nous nous concentrons sur le marché germanophone du divertissement, que nous connaissons à travers les chaines de notre groupe médiatique depuis 30 ans. Nous développons constamment nos produits pour ce marché complexe. Une expansion à l'échelle européenne n'est, pour l'instant, pas à l'ordre du jour.

Maxdome a annoncé vouloir introduire un service de VOD en ultra HD en 2015. Cela n'est-il pas un peu tard, quand l'américain Netflix compte proposer ce service dès la mi-septembre en Allemagne et en France ?

Pour véritablement apprécier l'ultra HD, une connexion à 50Mbits/s est nécessaire. Pour l'instant, seule une part très infime des foyers est couverte par cette capacité en Allemagne. La VOD en ultra HD deviendra une véritable préoccupation à partir de 2015, au plus tôt.

Quels défis pour Maxdome à l'avenir ?

Le plus grand défi est actuellement de combler le manque de connexion à très haut débit et d'enrichir les contenus. Par ailleurs, les téléviseurs capables diffuser en résolution 4K, c'est-à-dire en Ultra HD, sont pour l'instant encore très chers, c'est une autre problématique.

Propos recueillis par Marlene Goetz, à Berlin

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale