Lacework licencie 20% de ses effectifs six mois après avoir levé 1,3 milliard de dollars

La start-up californienne Lacework, spécialisée dans la cybersécurité pour le cloud, se restructure afin de s'adapter au nouvel environnement économique, six mois seulement après un tour de table record qui la valorisait 8,3 milliards de dollars.

Partager
Lacework licencie 20% de ses effectifs six mois après avoir levé 1,3 milliard de dollars

Lever 1,3 milliard de dollars n'est pas une garantie anti-crise, même si le tour de table date d'il y a six mois. Lacework, une entreprise américaine spécialisée dans les solutions de sécurité pour le cloud, a annoncé le 25 mai se séparer de 20% de ses effectifs, dans le cadre d'une restructuration liée aux "incertitudes de l'environnement macroéconomique". L'entreprise comptait un millier d'employés en mars dernier.

La société californienne fondée en 2015 a choisi la flexibilité. Elle explique avoir décidé d'adapter son business plan afin d'augmenter son flux de trésorerie, sa rentabilité et d'améliorer son bilan, dans le but de poursuivre ses objectifs de croissance externe. Elle avait multiplié par trois ses effectifs en 2020 et continué d'embaucher rapidement en 2021.


Retour brutal aux fondamentaux

Défaut de planification ? Excès d'anticipation vis-à-vis d'une récession à venir ? L'annonce est en tout cas embarrassante pour Lacework, valorisée 8,3 milliards de dollars lors de son dernier tour de table, qui faisait suite à une autre levée de 525 millions la même année. Mais il n'y a rien de plus volatile qu'une valorisation. Hier, la levée de fonds de 1,3 milliard de dollar constituait un record pour le financement d'une entreprise de la cybersécurité. Aujourd'hui, les VC dans la Silicon Valley préviennent les start-up qu'il va falloir se serrer la ceinture en attendant des jours meilleurs.

Le retour aux fondamentaux risque de faire mal dans certaines start-up, dont les fondateurs n'ont connu que la période récente de l'argent gratuit et de la fabrication de licornes à la chaîne. Croître mais à un coût raisonnable, se concentrer sur le cash flow, penser profitabilité et analyser les résultats à court terme au lieu de baser les multiples de valorisation sur un futur lointain, autant de réflexes à changer pour les entrepreneurs. Chez Lacework, le revirement est brutal.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS