Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le blues du père de Minecraft, Burning Man, la série Mr Robot : une semaine dans la Silicon Valley

Vidéo Quelles actualités ont fait vibrer la Silicon Valley cette semaine ? Nora Poggi, correspondante de L'Usine Digitale à San Francisco, revient sur ce qui a agité la capitale mondiale du numérique ces derniers jours. Le créateur de Minecraft devenu milliardaire lance un débat sur la réussite, les entrepreneurs de la région se rassemblent pour le festival Burning Man, Amazon achète la société Elemental Technologies pour 500 millions de dollars, et une nouvelle série perpétue le mythe de la Silicon Valley.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le blues du père de Minecraft, Burning Man, la série Mr Robot : une semaine dans la Silicon Valley
Markus Persson, le "père" de Minecraft © Capture vidéo YouTube

La déprime du créateur de Minecraft devenu milliardaire crée le buzz

 

Le fondateur du célèbre jeu vidéo Minecraft, le Suédois Markus Persson, qui a vendu son entreprise à Microsoft pour 2,5 milliards de dollars en 2014, a été victime d'un sérieux coup de blues qu'il a partagé sur Twitter. "Je ne me suis jamais senti si isolé", a-t-il avoué avant d'ajouter : "Je ferais bien comme [Elon] Musk, essayer de sauver le monde, mais cela m'exposerait juste à nouveau au même type de salauds qui m'ont fait vendre Minecraft." La série de tweets a créé le buzz sur la toile, et a été largement partagée dans les médias. Depuis le développeur semble avoir repris du poil de la bête et s'est d'ailleurs excusé d'avoir attiré l'attention sur ses problèmes "de riche". La Silicon Valley a souvent fait l'objet de critiques pour sa valorisation du "workaholism" [obsession du travail acharné] et plus récemment Amazon était pris dans la tourmente pour les mêmes raisons. Un signe que la réussite ne fait pas le bonheur ?

 

 

 

Top départ de Burning Man, la grand-messe de la Silicon Valley

 

Cette semaine, nombreuses sont les entreprises de la Silicon Valley qui doivent compter sur une équipe réduite. Environ 70 000 personnes sont parties le week-end dernier dans le désert du Nevada pour participer au festival libertaire Burning Man qui est devenu, bon gré malgré, la Mecque de la Silicon Valley. Comme le disait Elon Musk : "Burning Man, c'est la Silicon Valley". Dans la ville de San Francisco, on pouvait voir des développeurs de Facebook, Apple et Google entre autres, préparer leurs costumes et partir en minibus avec leurs vélos attachés sur le toit. Comme à chaque fois les "techos" sont accusés de gâcher la fête. Cette année un service de jet privé proposait un trajet pour Burning Man à 2199 dollars, et pour 10 000 dollars, certains pouvaient vivre dans un camp offrant un service "premium". Bien que la ville de Black Rock City n'ait presque pas accès au réseau cellulaire, Burning Man se veut plus connecté cette fois et s'affiche en vidéo via un livestream. Quelques photos ont filtré sur Twitter, mais seuls les "burners" pourront témoigner de leur expérience. 

 

 

Amazon achète la société Elemental Technologies pour 500 millions de dollars

 

Amazon Web Services a annoncé aujourd'hui avoir acquis Elemental Technologies, une start-up qui propose des services de traitement vidéo permettant de réutiliser du contenu vidéo traditionnel dans des formats numériques. Les conditions de l'acquisition n'ont pas été divulguées, mais selon le site spécialisé The Information, la transaction s'élèverait à 500 millions de dollars. "Avec Elemental, il est facile pour les médias et les entreprises du secteur du divertissement de reformatter le contenu des vidéos en direct et des vidéos à la demande destinées aux réseaux traditionnels comme le câble, le satellite, (...) pour le distribuer via PC, smartphones, tablettes, et téléviseurs", explique Amazon dans un communiqué. Elemental va poursuivre ses opérations sous sa propre marque, tout en collaborant avec Amazon Web Services pour développer de nouveaux services, a ajouté l'entreprise.

 

 

 

Une nouvelle série, Mr. Robot, fait fureur dans la Silicon Valley

 

La Silicon Valley n'a pas fini de faire parler d'elle dans les médias. Après le succès de la série éponyme sur HBO, c'est au tour de "Mr. Robot" de créer le buzz dans la Silicon Valley et au-delà, répandant le mythe du hacker surdoué. Mr. Robot suit un jeune programmeur informatique, pirate de nuit, qui souffre de troubles de l'anxiété. Il est recruté par un anarchiste mystérieux, qui se fait appeler Mr. Robot, afin de détruire la société qu'il est censé protéger de cyberattaques. Le gourou de la Silicon Valley, l'investisseur Marc Andreessen, a rapidement fait savoir sur Twitter qu'il était fan de la série. Il est désormais commun d'entendre dans le Muni (le métro de San Francisco) des ingénieurs commenter le dernier épisode de Mr. Robot. Au-delà des séries de fiction, la région a attiré son lot d'émissions de télé-réalité dernièrement, avec plus ou moins de succès. Le dernier essai en date, Startup U, a bénéficié d'un coup de pub inattendu de son créateur, l'investisseur Tim Draper. Ce dernier a promis une donation d'un million de dollars à des associations humanitaires si Startup U attirait un million de téléspectateurs cette semaine.

 

Nora Poggi, à San Francisco

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media