Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le colosse de l'internet chinois Tencent lance la première banque privée 100% virtuelle du pays

L'un des piliers du numérique en Chine, le groupe Tencent, lance la première banque privée exclusivement en ligne de l'Empire du Milieu. Sans aucune agence physique, cette joint-venture appelée WeBank prêtera notamment ses fonds à de petites et moyennes entreprises, qui peinent à emprunter auprès des banques traditionnelles, détenues par l'Etat. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le colosse de l'internet chinois Tencent lance la première banque privée 100% virtuelle du pays
Le colosse de l'internet chinois Tencent lance la première banque privée 100% virtuelle du pays © Elbidule - Flickr - CC

Le colosse chinois de l'Internet, Tencent, a lancé ce 5 janvier la première banque en ligne privée du pays, baptisée WeBank. Ce nom est inspiré de son populaire service de messagerie instantanée WeChat. Elle a accordé un premier prêt de 35 000 yuans (environ 4 610 euros) à un conducteur de camion. Mais elle ne démarrera effectivement son activité qu'en avril 2015. L'entreprise est une joint-venture, contrôlée par le géant du gaming et des réseaux sociaux qui en détient 30% des parts.

Le régulateur bancaire chinois a autorisé 6 banques détenues par des sociétés privées à exercer des activités financières sur le territoire. Objectif ? Maximiser l'accès au prêt des petites et moyennes entreprises. Selon le Financial Times, elles effectuent à elles seules 60% du produit intérieur brut du pays et 75% des créations d'emploi. Pourtant, les banques détenues par l'Etat préfèrent prêter leurs fonds à de plus grands groupes, souvent publics. 

Un défi : attirer les dépôts de fonds

Une filiale d'Alibaba, géant chinois du e-commerce récemment introduit à la bourse de New York, a également obtenu une de ces licences, en partenariat avec le conglomérat Fosun International.

"Nous allons faire baisser les coûts et offrir aux petits clients de nouveaux avantages, tout en obligeant les institutions financières traditionnelles à se réformer", a souligné le Premier ministre chinois Li Keqiang, repris par l'agence de presse nationale Xinhua,  pendant la cérémonie de lancement de WeBank à Shenzhen le 5 janvier.

Le défi principal de WeBank, établissement 100% virtuel, sera d'attirer les dépôts sans disposer d'un réseau d'agences physiques. Mais comme Alibaba, Tencent a déjà prouvé sa capacité à collecter de l'argent sur Internet, via son service de paiement en ligne WeChat pay, utilisé comme un portefeuille numérique par ses utilisateurs, qui y déposent des fonds.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale