Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le commissaire européen Gunther Oettinger plaide pour une politique numérique commune

Au CeBIT de Hanovre, le nouveau commissaire européen chargé du numérique, Gunther Oettingher, a réaffirmé sa volonté de "briser les silos nationaux" pour créer une union numérique européenne à l'horizon 2020 et disposer de règles unifiées en matière de neutralité du net, de propriété intellectuelle et de sécurisation des données. Le cadre législatif actuel n'est plus adapté aux pratiques des géants du numérique, Google, Facebook et Apple en tête, a-t-il notamment constaté.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le commissaire européen Gunther Oettinger plaide pour une politique numérique commune
Le commissaire européen Gunther Oettinger plaide pour une politique numérique commune © Sylvain Arnulf - L'Usine Digitale

Après le Mobile World Congress de Barcelone, le nouveau commissaire européen au numérique Gunther Oettingher (qui remplace Neelie Kroes à ce poste) a poursuivi sa tournée des popotes digitales au CeBIT de Hanovre. Cette fois-ci, ce n'est pas de la 5G qu'il est venu parler, mais de son agenda numérique plus global. En rappelant l'objectif majeur de son mandat : mettre en place un "marché digital unique", bien au-delà des seuls télécoms (un chantier déjà ouvert, avec l'harmonisation programmée des frais d'itinérance). C'est même l'une des dix priorités de la nouvelle Commission européenne emmenée par Jean-Claude Juncker.

les bonnes vieilles frontières, désuètes à l'ère du numérique

Pour le commissaire européen, les règles du jeu ont changé et "28 silos fragmentés sont une source de bureaucratie et de perte de temps". Le cadre législatif n'est plus adapté aux pratiques des géants du numérique, constate-t-il. "Google, Facebook et Apple ne respectent plus les lois nationales de protection des données, dénonce-t-il. Ils peuvent choisir le pays ayant le niveau de protection des données le plus bas pour y stocker les data". Gunther Oettinger est remonté jusqu'à Napoléon et le Congrès de Vienne pour fustiger le concept de frontière, qu'il juge "hors sujet dans un monde digital".

D'où l'idée de règles unifiées en matière de neutralité du net, de propriété intellectuelle et de sécurisation des données. "Une union numérique européenne serait un partenaire puissant pour les Etats-Unis, la Corée du sud ou la Chine", plaide-t-il.  Mais ce nouveau cadre sera long à construire, même si le commissaire européen entend en poser les bases d'ici à 2020.

"dites-nous quand agir"

Gunther Oettingher entend d'ici là trouver un équilibre entre interventionnisme et libéralisme. Il demande aux citoyens et aux acteurs du secteur de s'impliquer dans le processus pour savoir où placer le curseur. "Dites-nous quand et sur quels sujets nous devons agir, et quand il ne vaut mieux pas", a-t-il demandé à l'assistance, composée majoritairement de professionnels du numérique.

En marge de son discours au CeBIT, Gunther Oettinger a rencontré ce 16 mars le ministre allemand de l'Economie Sigmar Gabriel pour évoquer le thème de la "souveraineté numérique" des Etats et de l'Union européenne. Un thème sur lequel l'Allemagne, qui a très mal vécu l'espionnage de ses dirigeants par les services de renseignement américains, se veut en pointe.

Sylvain Arnulf, à Hanovre

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale