Le géant américain FireEye vend sa division dédiée aux produits de sécurité pour 1,2 milliard de dollars

FireEye devient Mandiant. Le géant américain de la cybersécurité vient d'annoncer la vente de sa branche produits à un consortium dirigé par Symphony Technology Group pour 1,2 milliard de dollars. Il garde ainsi les logiciels et services de son unité Mandiant dédiés à l'investigation numérique et à la réponse aux incidents.

Partager
Le géant américain FireEye vend sa division dédiée aux produits de sécurité pour 1,2 milliard de dollars

L'entreprise américaine de cybersécurité FireEye cède sa division produits et son nom pour 1,2 milliard de dollars à un consortium dirigé par la société de capital-investissement Symphony Technology Group (STG). L'accord doit être conclu à la fin du quatrième trimestre.

L'activité scindée en deux
Cette opération va scinder en deux les activités de FireEye, qui deviendra donc Mandiant. Les produits dédiés à la sécurisation des réseaux, emails, terminaux et cloud sont cédés à STG. Tandis que le géant américain garde la main sur les logiciels et services de Mandiant, spécialisés dans l'investigation numérique et la détection des incidents, issus du rachat de Mandiant en 2014.

Cette transaction devrait permettre aux "deux organisations d'accélérer les investissements de croissance, de poursuivre de nouvelles voies de mise sur le marché et de concentrer l'innovation sur leurs solutions respectives", espère FireEye dans son communiqué. Les activités de la division Produits et Mandiant Solutions continueront de fonctionner comme une seule entité jusqu'à la clôture de la transaction.

FireEye aux côtés de McAfee et de RSA
A travers cette opération, l'entreprise californienne devient le dernier géant de la cybersécurité à entrer dans le portefeuille de STG. En mars, Symphony a racheté les activités d'entreprise de McAfee pour 4 milliards de dollars et l'année dernière, RSA, une filiale de Dell, pour 2 milliards de dollars.

FireEye est devenu l'un des noms les plus éminents de la cybersécurité, connu pour ses recherches sur les groupes de piratage, dont certains liés à des gouvernements, et son unité Mandiant spécialisé dans la réponse aux incidents de sécurité majeurs. Cette dernière a d'ailleurs été appelée pour aider Colonial Pipeline à gérer son ransomware ayant engendré la paralysie de l'un des principaux oléoducs de la côte Est des Etats-Unis.

En décembre dernier, FireEye a admis que ses propres réseaux avaient été piratés, une initiative saluée dans l'ensemble du secteur de la cybersécurité pour avoir contribué à accélérer les efforts qui ont conduit à la découverte de l'attaque d'espionnage SolarWinds, attribuée plus tard aux services de renseignements étrangers russes.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS