Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le gendarme allemand de la concurrence ouvre une enquête sur Google News Showcase

Les relations entre Google et les éditeurs de presse sont au coeur d'une nouvelle enquête ouverte par l'Autorité allemande de la concurrence. Elle souhaite comprendre comme la nouvelle plateforme News Showcase s'intègre dans le paysage des médias allemands et si les conditions proposées par Google respectent le droit de la concurrence.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le gendarme allemand de la concurrence ouvre une enquête sur Google News Showcase
Le gendarme allemand de la concurrence ouvre une enquête sur Google News Showcase © Brett Jordan/Unsplash

L'Autorité allemande la concurrence, le Bundeskartellamt, ouvre ce vendredi 4 juin une enquête sur News Showcase, une plateforme éditée par Google permettant aux éditeurs de titres de presse de choisir les articles qu'ils souhaitent mettre en avance en y ajoutant, au choix, des articles connexes, des images… pour augmenter la visibilité de leurs contenus.

Cette nouvelle procédure a été initiée par une plainte de Corint Media, une société européenne d'entreprises médiatiques qui offre des licences pour l'utilisation de publications numériques et de programmes de diffuseurs privés.

Présentée en octobre dernier par Sundar Pichai, le CEO de Google et d'Alphabet, News Showcase est opérationnel en Allemagne depuis le 1er octobre 2020. Près de 20 sociétés de presse, représentants 50 journaux, ont accepté de signer des accords, sous forme de licence, avec Google pour la reprise de leurs articles, tels que les groupes de presse Der Spiegel, Stern et Die Ziet.

Des relations équilibrées ?
Comme l'explique Andreas Mundt, président de l'Office fédéral allemand des cartels "une coopération avec Google peut être attrayante pour les éditeurs et autres fournisseurs d'informations", mais "il faut s'assurer qu'il n'y a pas de discrimination entre les éditeurs individuels". En effet, "la position de force de Google en termes d'accès aux clients finaux ne doit pas conduire au déplacement d'offres concurrentes d'éditeurs ou d'autres fournisseurs d'informations", alerte-t-il.

Lors de son enquête, l'autorité allemande va examiner les clauses contractuelles signées entre Google et les éditeurs afin de déterminer si elles placent ces derniers dans "une situation désavantageuse (...) en rendant excessivement difficile le respect du droit d'auteur", peut-on lire dans le communiqué.

Il y a quelques jours, le Bundeskartellamt a ouvert une enquête sur la position de Google sur le marché des données. La problématique est la suivante : est-ce qu'Alphabet, maison-mère de Google, bénéficie-t-elle d'un "avantage stratégique" grâce aux informations qu'elle récolte ? Le régulateur allemand se demande également si les utilisateurs "ont suffisamment de choix quant à l'utilisation de leurs données par Google".

Le régulateur allemand accentue la pression sur les Gafam
Ces nouvelles enquêtes s'inscrivent dans un renforcement des pouvoirs de l'autorité allemande grâce à l'adoption d'une nouvelle loi en janvier 2021. Ce texte prévoit que l'Autorité de la concurrence n'a plus besoin de qualifier "un abus de position dominante". La caractérisation d'une "importance primordiale sur le marché" suffit désormais pour punir une entreprise technologique. Ce qui simplifie les poursuites.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.