Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le Gouvernement lance un appel à candidatures pour trouver les prochaines pépites des French Tech 120 et Next40

L'appel à candidatures pour la promotion 2021 des start-up intégrant le Next40 et le FT120 est ouvert. Les jeunes pousses ont jusqu'au 6 décembre pour postuler. Au-delà de la visibilité, intégrer ces indices permet d'avoir un accompagnement personnalisé. Il incluera désormais des informations autour de l'introduction en bourse via un partenariat avec Euronext.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le Gouvernement lance un appel à candidatures pour trouver les prochaines pépites des French Tech 120 et Next40
Le Gouvernement lance un appel à candidatures pour trouver les prochaines pépites des French Tech 120 et Next40 © Stéphanie Mundubeltz-Gendron

Les deux classements Next40 et French Tech 120 (FT 120) vont être rafraîchis. Le Gouvernement avait dévoilé l'année dernière un premier classement recensant les 40 start-up jugées les plus prometteuses, le Next40, suivi d'un second indice regroupant 120 jeunes pousses, le FT120. Ce mercredi 4 novembre 2020, un appel à candidatures est lancé afin d'établir la promotion 2021 de ces deux indices. L'appel à candidature est ouvert jusqu'au 6 décembre et la sélection sera annoncée en janvier 2021.

"des entrées et des sorties"
La refonte de ces deux indices implique donc que les start-up actuellement mises en avant dans ces classements n'ont pas leur place assurée. Elles vont devoir postuler pour réintégrer l'un ou l'autre de ces classements. "Il y aura forcément des entrées et des sorties, c'est la vie des affaires", commente Cédric O, secrétaire d’État chargé du Numérique et des Communications électroniques.

Si des débats ont eu lieu autour des critères retenus l'année dernière pour sélectionner les pépites intégrant ces classements, le Gouvernement a fait le choix de "la stabilité", selon Cédric O. Ce sont les mêmes critères de sélection qui sont appliqués. "La crédibilité et la valeur de ces classements sont fondés sur la stabilité", justifie-t-il.

Les critères de sélection
Sont automatiquement intégrées aux Next40 les licornes françaises, c'est-à-dire les sociétés technologiques non-cotées valorisées plus d'un milliard de dollars, ainsi que les start-up ayant réalisé une levée de fonds supérieure à 100 millions d’euros sur les trois dernières années. Les autres start-up sont sélectionnées en fonction des critères suivants : les levées de fonds les plus importantes sur les trois dernières années ; un chiffre d’affaires supérieur à cinq millions d’euros pour le dernier exercice, une croissance annuelle moyenne d’au moins 30% sur les trois derniers exercices.

Les quarante start-up du Next 40 sont intégrées d'office au FT120. Pour les autres jeunes pousses postulant au FT120, elles doivent obligatoirement avoir leur siège social en France, ne pas avoir été rachetée et être une entreprise innovante. Puis deux start-up par région sont sélectionnées : l'une selon un critère de levée de fonds et l'autre d'hyper-croissance. Le critère de l'âge, impliquant que les start-up du FT120 aient moins de 15 ans, semble avoir disparu.
 

 

Un partenariat avec Euronext
Au-delà de la visibilité qu'apporte la présence dans ces classements, il est surtout proposé un accompagnement à ces start-up. "Ce modèle d'accompagnement a été validé dans son principe et son application par les entreprises", assure Cédric O. La prochaine cuvée bénéficiera donc des mêmes avantages : des référents privilégiés dans certaines administrations et la possibilité d'émettre trois vœux, dans la limite de la légalité.

La nouveauté de la promotion 2021 est un partenariat signé avec Euronext, la première infrastructure de marché en Europe. L'objectif est de faciliter l'accès des entreprises aux marchés de capitaux et de les accompagner dans cet objectif. Dans deux à trois ans, le gouvernement aimerait voir une introduction en bourse à plus d'un milliard d'euros d'une société technologique française.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media