Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

"Le patron de Google trouve les 34 plans industriels 'just fantastic'", affirme Arnaud Montebourg

Avant son discours aux Français de Californie, François Hollande avait rencontrée les géants du web dans la Silicon Valley : Google, Facebook, Twitter et la Mozilla Foundation. Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin l'accompagnaient, nous avons pu mesurer leur enhousiasme avant qu'ils reprennent l'avion vers la France.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le patron de Google trouve les 34 plans industriels 'just fantastic', affirme Arnaud Montebourg
"Le patron de Google trouve les 34 plans industriels 'just fantastic'", affirme Arnaud Montebourg © Parti socialiste - Flickr - C.C

Lors d'un bain de foule après le discours du président à la communauté des Français de Californie mercredi 12 février, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg et la ministre de l'Economie numérique Fleur Pellerin sont allés à la rencontre des expatriés. Nous en avons profité pour discuter avec eux du voyage, et de leur rencontre avec les géants du web.

"Ils nous adorent"

La rencontre avec le président de Google Eric Schmidt, s'annonçait houleuse. La France s'était engagée dans un bras de fer avec Google juste avant le voyage présidentiel. Pourtant, interrogé sur cette rencontre, Arnaud Montebourg s'est exclamé : "ça a été très constructif, très sympathique". Mais que pensent-ils de nous ces géants du web ? "Ils nous adorent !, a renchéri le ministre. Nous représentons un immense marché et ils considèrent qu'on a les meilleurs ingénieurs du monde. Il faut profiter de cet amour de la France".

La France a déjà amorcé son virage de l'innovation, assure Montebourg. D'ailleurs, Eric Schmidt a qualifié les 34 plans industriels de "just fantastic !", affirme le ministre.

Un Google à la française ?

Alors, pourquoi la France ne profite-t-elle pas du savoir-faire de ses ingénieurs pour faire émerger ses propres géants du web? Un Google à la française est-il en gestation ?

Fleur Pellerin estime inutile de vouloir "copier" le modèle américain : "Je crois que chaque pays a son propre génie, il n'est pas nécessaire de copier des choses qui existent déjà, ce qui s'est fait ici s'est fait en 50 ans. Il en résulte d'une alchimie très particulière, explique-t-elle. La France est très bien positionnée dans l'algorithmie, le Big data, l'internet des objets, et je suis persuadée que la prochaine vague d'innovation, la France saura la saisir... On a tout ce qu'il faut pour le faire".

Nora Poggi, à San Francisco

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale