Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le Salon de l'agriculture fait son "start-up week-end" : 4 projets primés

Pour la première fois, un start-up week-end a été organisé au cœur du Salon de l'agriculture, pour faire maturer 11 projets innovants à vitesse accélérée. Quatre ont été distingués.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le Salon de l'agriculture fait son start-up week-end : 4 projets primés
Le Salon de l'agriculture fait son "start-up week-end" : 4 projets primés © Agreen start-up

Au salon de l'agriculture, on ne récompense pas que les vins, les fromages et les animaux reproducteurs. On prime aussi les start-up ! Pour la première fois, un "start-up week-end" baptisé "A.Green start-up" était organisé en marge de l'événement pour faire pousser à vitesse grand V les idées et les projets. Douze équipes pluridisciplinaires, regroupant des compétences diverses (professionnels et étudiants, spécialistes de la gestion, du design, de la communication, de l'ingénierie, de l'informatique...), ont eu 48 heures pour faire maturer leurs créations. Des mentors les ont accompagnés dans leurs recherches afin de les aider à se poser les bonnes questions.  Chacun des porteurs de projets a dû pitcher son idée devant un jury de professionnels. Une étape malicieusement surnommée "l'abattoir" puisque sur les 11 projets, 4 seulement ont été distingués et un seul primé (avec un chèque de 3 000 euros).

Le grand gagnant se nomme Emmanuel Magnier, 24 ans, fils d'agriculteur, venu de Mayenne. Il a imaginé une barrière rétractable en caoutchouc pour champ ou prairie. Sa particularité : un tracteur peut littéralement rouler dessus pour entrer dans le champ, avant qu'elle ne reprenne sa forme initiale.

"Termatière", qui a terminé troisième, ambitionne de valoriser des "déchets" issus de l'exploitation viticole (comme les sarments de vigne et le marc de raisin) pour produire des bio-matériaux. Un projet porté par une agence de design.

Les autres lauréats ont imaginé des solutions davantage liées au numérique et aux objets connectés. Comme Thomas Colin, inventeur du pot de fleurs pour appartement "Transfarmers" intégrant un mini-composteur. Il a reçu le prix Coup de coeur du jury.

Le projet Agri'connexion, arrivé deuxième, vise à appliquer les principes de l'économie collaborative à l'agriculture : c'est une plate-forme web d'entraide pour la location de matériel agricole.

Rappelons que de son côté, l'agence numérique d'Ile de France La Fonderie organise le premier concours d'agriculture connectée, "Du green dans le gris" destiné aux agri-makers et jardiniers connectés. Vingt projets ont été sélectionnés.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media