Le secteur numérique savoyard se structure et rêve du label French Tech

Les entreprises savoyardes du secteur numérique se mobilisent pour soutenir la croissance des start-ups. Elles ont présenté le 15 décembre à Chambéry (Savoie) le collectif #DigitalSavoie pour initier une dynamique "French Tech" dans le département.

Partager
Le secteur numérique savoyard se structure et rêve du label French Tech

110 acteurs du secteur étaient présents le 15 décembre à Chambéry (Savoie), pour présenter le collectif #DigitalSavoie. La première réunion du collectif et son lancement effectif auront lieu le 19 janvier au parc d’activités Alpespace, à Francin (Savoie). Cette initiative fait écho à la nomination de Grenoble parmi les neuf Métropole French Tech labellisées le 12 novembre 2014, et pourrait mener à une collaboration entre acteurs du numérique à l'échelle de l'ensemble du sillon alpin. Les deux Savoie pourraient profiter du partenariat entre Digital Grenoble et de grandes entreprises pour favoriser la croissance des petites sociétés numériques. Digital Grenoble a fait d’ailleurs plusieurs propositions d'ouverture aux Pays de Savoie.

La structuration du secteur en est à ses prémices en Savoie. Des initiatives se multiplient pour le développer, comme le Numérique Club des Savoie et Chambé-Carnet, l'association de promotion du numérique dans le département, à l’origine de la création d’un espace de coworking dans le quartier de la gare de Chambéry.

Start-ups et entreprises innovantes

Parmi les entreprises savoyardes, se distinguent Planetinnov, une société de conseil créée en 2009 qui a mis en place une plateforme d’innovation collaborative, l’agence web chambérienne Newquest fondée en 2007 et l’agence Alpium créée en 2002. Le parc d’activités Alpespace et le pôle Savoie Technolac accueille des start-ups et entreprises innovantes. C’est le cas d’Aztekam, créée en juin 2014, une start-up qui a développé des logiciels et des machines sur mesure pour des applications diverses (pièces médicales, pièces automobiles, objets d'art, décoratifs et d'ameublement, solution de PLV, mobilier de luxe et de présentation, maquettes) en y intégrant si besoin des solutions électroniques ou informatiques. Citons aussi Tenevia et CT2MC qui ont développé des technologies complémentaires au service de la mesure de l'eau.

Le label French Tech en ligne de mire

La Haute-Savoie a pris de l’avance car le secteur est déjà structuré : un collectif d’entreprises avait déposé sa candidature au label French Tech le 5 septembre devant 130 représentants d’entreprises de la filière numérique. Près de 600 entreprises travaillent directement dans le numérique dans le bassin annécien, ce qui représente près de 1 300 salariés. Ce sont essentiellement des TPE mais aussi quelques grands groupes comme Ubisoft (jeux vidéo) et Sopra (logiciel). Le territoire bénéficie aussi de l’impact de son festival du film d'animation, une référence à l'international, et de la Cité de l'image en mouvement d'Annecy (Citia).

Une véritable filière s’est mise en place dans le département avec des formations reconnues. La filière disposera aussi dès mars 2015 d’un lieu emblématique, les futures Papeteries, 7 000 mètres carrés destinés à favoriser le développement des entreprises avec accélérateur, pépinière, espace de coworking, etc.

Le collectif d'entreprises d'Annecy a déposé la semaine dernière sa candidature au label French Tech, en vue d'une seconde vague de labellisation.

Dorothée Thénot

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS