Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le smartphone (et la manière dont les Chinois s'en servent) inspire BMW pour sa voiture connectée

Le centre R&D du constructeur allemand, basé à Shanghai, s'inspire de l'usage important que font les Chinois du smartphone pour développer software et services autour du véhicule connecté.
mis à jour le 23 avril 2015 à 14H36
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le smartphone (et la manière dont les Chinois s'en servent) inspire BMW pour sa voiture connectée
Le smartphone (et la manière dont les Chinois s'en servent) inspire BMW pour sa voiture connectée © BMW

Si la Silicon Valley reste incontournable pour le véhicule connecté, beaucoup de constructeurs voient dans la Chine une "Valley" bis, mêlant utilisateurs férus de nouvelles technologies et sociétés très performantes de l'IT. BMW fait partie de ceux-là. Le Bavarois a ainsi dédié une partie de l'activité de son centre de recherche de Shanghai aux nouveaux services et logiciels liés au véhicule connecté.

En mode start-up

C'est ici qu'Andy travaille sur la reconnaissance vocale. Si l'exercice n'est pas aisé en allemand, il l'est encore moins en chinois. "Il y a beaucoup d'homonymes et de prononciations différentes" explique le jeune ingénieur chinois. La citadine électrique i3 sur laquelle est implantée le système de reconnaissance vocale ne maîtrise pas encore toutes les subtilités du mandarin, mais Andy peut lui demander d'envoyer un SMS, de trouver une adresse ou encore de consulter PM2,5, l'appli qui donne en permanence le taux de pollution. "Elle n'est que de 49 aujourd’hui" note Andy, une éclaircie après le brouillard jaune des deux derniers jours. Le système de reconnaissance vocale a été élaboré avec deux start-up locales, Ola et Iflytech. "Nous repérons des sociétés qui développent ces services et les approchons pour voir comment travailler ensemble et adapter le service à l'automobile", explique Karsten Iser, ingénieur au centre de recherche.

Transfert de services

La date de commercialisation du système de reconnaissance vocale n'est pas encore définie, mais si le projet aboutit, il sera alors transférable en Europe ou aux Etats-Unis. Ce transfert de technologie depuis la Chine pourrait aussi concerner une nouvelle aide à la conduite. Le centre a développé des algorithmes pour que la voiture discerne les différentes limitations de vitesse sur les voies d'une même route. Le conducteur est alors informé de sa nouvelle vitesse limite quand il change de voie. "Cette fonction est déjà disponible sur la Série 5 et le sera bientôt sur la Série 3" précise Rene Wies, le directeur du centre de recherche et de développement de BMW à Shanghai. Si cette application fonctionne sur le réseau routier chinois, fait de routes à plusieurs étages et largeurs, l'adapter aux routes plus conventionnelles en Europe sera aisé.

Objets connectés

Certains ingénieurs étudient aussi les nombreux objets connectés lancés par les sociétés chinoises. "Nous ne voulons pas entrer dans ce business, mais comprendre en approchant, en travaillant avec ces sociétés, comment ils vont aussi vite, trouvent en permanence de nouveaux services, ce que les Chinois, nos clients, plébiscitent" ajoute Rene Wies. "Nous fonctionnons plus comme une start-up" poursuit Karsten Iser. Pour suivre ce rythme chinois, et l'évolution permanente de la typologie des villes, le centre travaille ainsi sur la mise à jour régulière on-air du GPS des BMW. "Le potentiel du marché de l'innovation mais aussi nos clients férus d'innovation font que nous devions nous installer à Shanghai" résumé Rene Wies. Sur deux millions de BMW sur la route en Chine équipées du système de connectivité ConnectedDrive, 800 000 utilisent chaque mois le service de conciergerie connectée, une des plus forts taux d'utilisation au monde.

Pauline Ducamp, à Shanghai

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale