Le spécialiste français du cloud Cheops Technology racheté par deux fonds

Cheops Technology, qui accompagne les entreprises dans leur transformation numérique avec ses solutions de cloud et d'infrastructures informatiques sécurisées, est revendue à Aquiline Capital Partners et Elyan Partners.

Partager
Le spécialiste français du cloud Cheops Technology racheté par deux fonds

Cheops Technology, entreprise française spécialisée dans la transformation numérique des entreprises, change de mains. Cheops Tehcnology a annoncé le 22 décembre 2021 que son patron, Nicolas Leroy-Fleuriot, cédait 98,71% du capital de sa société au prix de 78,26 euros par action. Ce sont le fonds américain Aquiline Capital Partners et le fonds français Elyan Partners, conseil d’Edmond de Rothschild Equity Strategies (ERES), qui rachètent l'entreprise.

L'entreprise dont le siège est à Canéjan, en région bordelaise, est ainsi valorisée aux alentours de 180 millions d'euros à l'occasion de cette transaction, qui reste soumise à l'obtention des autorisations réglementaires et devrait être finalisée dans le courant du premier semestre 2022. Emmanuel Carjat et Stéphane Leroy prendront la relève de Nicolas Leroy-Fleuriot à la tête de la société.

Spécialiste du cloud computing
L'entreprise informatique a été fondée en 1998 avant d'être rachetée par Nicolas Leroy-Fleuriot en 2004, qui est resté son PDG jusqu'à aujourd'hui. Cheops Technology compte plus de 600 salariés répartis sur 13 agences en France et en Suisse pour un chiffre d'affaires s'élevant à environ 120 millions d'euros.

A l'origine spécialisée dans l'ingénierie des infrastructures informatiques, l'entreprise a élargi son domaine d'action. Désormais Cheops Technology propose un ensemble de services couvrant les différentes briques technologiques du design des infrastructures jusqu’à la gestion des applications dans le cloud, en passant par l’intégration personnalisée des équipements des principaux grands constructeurs et éditeurs du marché IT. Le spécialiste du cloud hybride et du cloud computing aide ainsi les entreprises de taille intermédiaire dans leur transformation numérique.

La présence du fonds français vise à rassurer, comme le rappelle Le Monde Informatique. Cheops Technology reste une société française avec son siège social près de Bordeaux. Elle n'est ainsi pas soumise au Cloud Act, cette loi américaine qui permet aux autorités de demander des données aux fournisseurs de cloud américains, quel que soit l'endroit où sont situés les serveurs (aux Etats-Unis ou à l'étranger). Un avantage pour Cheops Technology, qui entend se développer davantage en Europe.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS