Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le Syntec Numérique et Tech In France unissent leurs forces avec Numeum

Numeum est le nom du nouveau syndicat issu de la fusion du Syntec Numérique et Tech in France. Afin de mieux faire entendre leur voix, les deux organismes qui regroupent un grand nombre d'entreprises du numérique en France ont décidé d'unir leurs forces. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le Syntec Numérique et Tech In France unissent leurs forces avec Numeum
Le Syntec Numérique et Tech In France unissent leurs forces avec Numeum © Pixabay

Numeum est le nom du nouveau syndicat formé par le rapprochement entre le Syntec Numérique et Tech in France. Les deux organisations ont annoncé vendredi 18 juin 2021 que leurs assemblées générales respectives ont accepté la fusion de leurs organismes annoncée en novembre dernier. Godefroy de Bentzmann et Pierre-Marie Lehucher, auparavant présidents de Syntec Numérique et Tech in France, vont co-présider le nouvel ensemble pendant un à deux ans.

2 300 entreprises et 530 000 emplois
Ce nouvel ensemble regroupe 2 300 entreprises représentant 530 000 emplois et réalisant 85% du chiffre d’affaires total du secteur du numérique en France. Numeum, dont le budget est d'environ 7 millions d'euros, représente les ESN (Entreprises de Services du Numérique), les ICT (entreprises de conseil en technologies), les éditeurs de logiciels, les plateformes et toutes les entreprises du numérique.

En fusionnant les deux organismes, le but est de "parler d'une seule voix des sujets importants qui sont des enjeux majeurs pour le pays", rassure Godefroy de Bentzmann. Numeum veut être un ambassadeur du numérique et jouer un rôle auprès des pouvoirs publics en France, mais également en Europe.

Un des objectifs est d'aider à fixer les grandes orientations réglementaires. Par exemple, sur la cybersécurité, chaque pays définit ses propres règles alors qu'il serait plus facile pour les entreprises de les uniformiser. Numeum va donc chercher à se rapprocher de ses homologues européens, afin de pencher sur les choix politiques et tendre vers une uniformisation des règles sur certains sujets.

Un plan stratégique sur trois ans
La gouvernance de Numeum est axée sur deux collèges composés d'un total de 36 membres : la moitié sont des ESN et ICT réunis dans le collège "Services", et l'autre moitié sont des éditeurs de logiciels et des plateformes réunis dans le collège "Solutions". Le premier conseil d'administration, qui vise à nommer le président, les différentes commissions, les collèges, etc. se tiendra le 7 juillet.

Numeum prévoit également de tenir son premier comité stratégie le 8 septembre pour travailler sur plan stratégique sur les trois années à venir qui sera annoncé à la fin de l'année. Des propositions à mettre en avant lors de la présidence française de l'Union européenne, qui se déroulera lors du premier semestre 2022, devraient probablement être évoquées.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.