Les 54 du numérique qui recrutent en 2018

"Ca va mieux" comme aurait dit l'ancien président de la République, François Hollande.

Il ne s'agit pas d'une de ses blagues qui lui ont permis de décrocher le prix de l'humour politique 2018, mais des résultats de l'enquête annuelle de L'Usine Nouvelle sur les perspectives de recrutements en 2018.

Rien que pour le secteur du numérique ce sont plus de 60 000 embauches qui sont au programme, plutôt pour des emplois qualifiés et un statut stable.

De quoi couper le silfflet aux pessimistes professionnels, pour qui numérique "égal" chômage de masse.

Partager
Les 54 du numérique qui recrutent en 2018
Même dans le numérique, on signe encore parfois avec un stylo son contrat de travail.

Uberisation, intelligence artificielle, autant de mots qui, trop souvent, servent d'épouvantail dans le débat public. Là, ils sont employés comme synonymes de menaces sur l'emploi, qu'il s'agisse de destruction pure et dure ou de précarisation. Si, à terme, cela finira peut-être par arriver, la réalité actuelle est bien différente. Les entreprises du numérique créent des emplois et ils sont de qualité.

C'est ce qui ressort de l'enquête menée par nos confrères de L'Usine Nouvelle. En effet, comme chaque année au début du mois de janvier, les équipes de l'hebdomadaire ont répertorié les entreprises qui prévoient de recruter en 2018.

Des postes de cadres et des CDI

Plus d'une entreprise sur deux dans cette situation appartient au secteur numérique. Au total, 60 780 emplois créés par 54 entreprises du numérique sont prévus en 2018 L'an dernier, le classement comparable faisait état de 45 000 emplois créés dans 55 entreprises. Pour revenir à 2018, la très grande majorité des embauches déclarées se fera en CDI (83 %). Trois emplois créés sur quatre concerneront des postes d'ingénieurs ou de cadres, le plus souvent en CDI (91 %).

Ce classement montre l'importance du mouvement de transformation numérique actuellement à l'oeuvre, avec la forte présence de tous les cabinets de conseil et d'accompagnement du changement. Reste que le premier recruteur pour 2018 est Orange, avec 5000 embauches prévues.

Les industriels aussi cherchent les talents numériques

A toutes ces offres répertoriées, il faudrait évidemment ajouter tous les emplois créés dans les start-up. Mais aussi tous les emplois créés dans les entreprises "classiques" en liaison avec le numérique. Par exemple, Safran (classé 25e par L'Usine Nouvelle) indique que les ingénieurs système font partie des trois postes les plus recherchés en 2018. Pour Valeo (33e), le trio est constitué par les ingénieurs électronique hardware, les ingénieurs software et les ingénieurs système. Le CEA (33e ex-aequo) recherchera notamment des spécialistes de la simulation numérique et du traitement des données.

C'est dire qu'en attendant les destructions d'emplois massives promises par les nostradamus de l'emploi, le numérique crée de nouveaux besoins et que les diplômés (car oui ce sont plutôt des emplois qualifiés qui sont concernés) des filières scientifiques et techniques ou d'écoles d'ingénieurs devraient trouver assez facilement un premier emploi.

Note méthodologique : le classement est réalisé à partir d'une enquête réalisée entre le 20 novembre et le 1er décembre 2017 auprès d'un échantillon de 500 entreprises environ qui reçoivent un questionnaire de L'Usine Nouvelle.

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS