Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Oracle et Walmart prennent une part minotaire dans TikTok avec l'approbation du gouvernement américain

TikTok semble avoir trouvé une issue à ses problèmes. Le président Trump s'est déclaré satisfait d'un accord selon lequel Oracle va acquérir 12,5% de l'entreprise et Walmart en prendra 7,5%. WeChat connaît aussi un répit mais pour une raison différente : une juge californienne a bloqué l'ordre d'interdiction du gouvernement suite à une plainte déposée par des utilisateurs de l'application.
mis à jour le 21 septembre 2020 à 01H00
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Oracle et Walmart prennent une part minotaire dans TikTok avec l'approbation du gouvernement américain
Oracle et Walmart prennent une part minotaire dans TikTok avec l'approbation du gouvernement américain © Wikimedia / Sgt. Mikki Sprenkle

Mise à jour le 20 septembre : Sans grande surprise, le gouvernement américain a finalement accordé une semaine de sursis à TikTok après que Donald Trump se soit déclaré satisfait de l'accord samedi 19 septembre. Au final, Oracle récupérera 12,5% des parts de l'entreprise tandis que Walmart, qui s'était dans un premier temps allié à Microsoft pour ce projet, héritera de 7,5% de l'entreprise.

ByteDance reste donc de loin l'actionnaire majoritaire avec 80% des parts. On est loin des déclarations d'origine de Donald Trump, qui avançait que l'entreprise passerait sous pavillon américain. Cependant, comme le capital de ByteDance a été financé à hauteur de 40% par des investisseurs basés aux Etats-Unis, l'administration Trump l'inclut dans la balance et présente l'affaire comme une victoire. Difficile de ne pas voir dans ces méthodes d'intimidation une manœuvre électoraliste. Concernant WeChat, une juge californienne a bloqué l'ordre d'interdiction du gouvernement ce dimanche matin en réponse à une plainte des utilisateurs de l'application.


Article d'origine : Le département américain du Commerce a confirmé vendredi 18 septembre 2020 que les applications WeChat et TikTok seront bel et bien bannies des magasins d'applications iOS et Android à partir de dimanche soir aux Etats-Unis. Le décret adopté est bien plus sévère pour WeChat que pour TikTok.

TikTok a jusqu'au 12 novembre
WeChat sera tout simplement bloquée sur le territoire américain et ne pourra plus être utilisée pour réaliser des paiements ou transférer des fonds. Toutefois, le décret n'empêche pas les entreprises américaines de faire des affaires sur WeChat en dehors des Etats-Unis, relève Reuters. Un soulagement pour bon nombres d'entreprises qui utilisent cette plateforme pour rester en contact et réaliser des transactions avec des clients chinois.

De son côté, TikTok ne pourra plus être mise à jour mais continuera de fonctionner pour tous les résidents américains l'ayant déjà téléchargé. L'application détenue par ByteDance ne sera pas bloquée avant le 12 novembre. Ce délai, selon la presse américaine, permet notamment à Donald Trump de ne pas se mettre à dos une partie de l'électorat avant les élections présidentielles, TikTok étant très populaire auprès des jeunes.

Oracle toujours en lice
En outre, ByteDance a le temps de parvenir à un accord sur un éventuel rachat ou un changement d'actionnariat pour son application. Aux dernières nouvelles, Oracle serait en lice pour devenir actionnaire minoritaire d'une nouvelle entité qui serait propriétaire de l'application mais serait toujours détenue majoritairement par l'entreprise chinoise ByteDance. L'infrastructure cloud de TikTok pourrait cependant passer chez Oracle.

ByteDance a rappelé, dans un communiqué, son profond désaccord avec cette décision. L'application est utilisée par près de 100 millions d'Américains et ByteDance se dit engager à défendre leur vie privée et leur sécurité. L'entreprise, qui a entamé des démarches juridiques contre le gouvernement Trump, rappelle sa détermination pour contester ces mesures.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media