Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les bons résultats trimestriels des GAFA confirment leur résilience face à la pandémie de Covid-19

Apple et Amazon affichent une santé éclatante avec des résultats trimestriels à la hausse. L'un porté par ses ventes de Mac et d'iPhone et l'autre par la forte croissance de ses ventes sur sa plateforme de e-commerce. Le ralentissement du secteur publicitaire affecte fortement Alphabet qui cale, et dans une moindre mesure Facebook qui voit son chiffre d'affaires croître de 11%... Malgré un boycott très médiatisé aux Etats-Unis.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les bons résultats trimestriels des GAFA confirment leur résilience face à la pandémie de Covid-19
Les bons résultats trimestriels des GAFA confirment leur résilience face à la pandémie de Covid-19 © Pixabay

Les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) ont dévoilé leurs résultats trimestriels jeudi 30 juillet 2020. Ces géants technologiques affichent une santé insolente alors même que bons nombres d'entreprises sont cruellement affectées par la crise résultant de la pandémie de Covid-19. Amazon est à la fête avec une explosion de ses ventes, tout comme Apple dont les ventes d'iPhones et de Macs se sont bien poursuivies durant la pandémie. Facebook rapporte aussi des résultats plutôt bons au vu du contexte. Le seul petit couac est du côté d'Alphabet (maison-mère de Google) qui affiche des résultats en très légère baisse.

Apple continue de vendre
Apple a présenté des résultats à la hausse pour son troisième trimestre. La firme de Cupertino réalise un chiffre d'affaires de 59,7 milliards de dollars, soit une augmentation de 11% par rapport à la même période l'année dernière. Ses bénéfices nets s'élèvent à 11,3 milliards de dollars.

Apple précise que les ventes internationales participent à près de 60% de son chiffre d'affaires. "Le trimestre record d'Apple a été tiré par une croissance à deux chiffres dans ses divisions produits et services, ainsi que par une croissance dans chacun de nos segments géographiques", commente Tim Cook dans un communiqué. Les consommateurs n'ont pas boudé iPhones et Macs malgré la conjoncture, puisque ces ventes s'élèvent respectivement à 26,4 et 7 milliards de dollars.

Des revenus publicitaires moindres pour Facebook et Google
Facebook a dévoilé un chiffre d'affaires de 18,7 milliards de dollars sur le second trimestre 2020, en croissance de 11% par rapport à la même période l'année précédente. Ses profits s'établissent 5,18 milliards de dollars. De bons résultats, malgré une faible progression du côté de ses revenus publicitaire. Ces derniers, qui s'établissent à 18,3 millions de dollars, augmentent donc seulement de 10% par rapport à la même période l'année dernière.

Une faible croissance pour Facebook, qui est habitué à annoncer des taux plus élevés. Cela semble logique au vue de la période actuelle qui incite les sociétés à faire des coupes dans leurs budgets marketing et publicitaire. Fait notable, un boycott très médiatisé aux Etats-Unis, auxquels se sont joints plusieurs grandes entreprises, ne semble pas avoir eu beaucoup d'effet. Ces annonceurs cherchent à obtenir de la part de Facebook une modération plus stricte des contenus haineux.

De son côté, Alphabet a réalisé un chiffre d'affaires de 38,3 milliards de dollars sur le trimestre, soit une baisse de 2% par rapport à la même période l'année passée. Des résultats qui s'expliquent par une baisse des revenus publicitaires qui n'est pas compensée par les divisions Google Cloud et Other Revenues. Même si le bénéfice net déclaré par Alphabet a légèrement baissé, celui-ci s'élève à 6,96 milliards de dollars (contre 9,9 milliards de dollars l'année précédente). Un résultat plutôt encourageant pour une entreprise très dépendante des revenus publicitaires.

Amazon à la fête
Amazon affiche des bénéfices nets de 5,2 milliards de dollars lors de ce trimestre. Ils sont portés par des ventes nettes en augmentation de 40% par rapport à l'année dernière, puisqu'elles s'élèvent à 88,9 milliards de dollars contre 63,4 milliards de dollars. Amazon explique que ses ventes de produits d'épicerie en ligne ont triplé et qu'il a augmenté sa capacité de livraison de plus de 160% pour ces produits.

AWS, la division cloud, affiche un chiffre d'affaires de 10,81 milliards de dollars, soit une augmentation de 29% par rapport à la même période l'année dernière. Une croissance logique au vue de la période : les services cloud sont devenus primordiaux pour bon nombre d'entreprises dont les salariés ont fait du télétravail.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media