Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les cinq principaux pilotes du véhicule autonome chez les équipementiers

Si les équipementiers sont en tête dans la course au véhicule autonome, c'est aussi grâce à ces cinq hommes.  Portraits express.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

John Absmeier, Directeur du programme voitures autonomes de Delphi

John Absmeier a beaucoup fait parler de lui cette année. Il a d’abord supervisé la traversée des États-Unis d’une Audi SQ5 autonome, équipée par Delphi. Fin juin, il s’est retrouvé au cœur d’une polémique liée à un accident évité de justesse entre une Google car et une Delphi autonome. Pur produit Delphi, ce quadra dirige le Lab de l’équipementier, situé dans la Silicon Valley, ce qui lui donne une vision globale du véhicule.

Delphi : Chiffre d’affaires 2014 16 milliards d’euros, Marge opérationnelle 11, 5 %

 

Rolf Bulander, Directeur de la division solutions pour la mobilité de Bosch

Lors de la présentation des résultats annuels du groupe, fin avril, Volkmar Denner a rappelé que le véhicule autonome ne pouvait pas être l’apanage de Google et de la Silicon Valley. Bosch doit devenir incontournable dans les objets connectés. Et c’est Rolf Bulander qui porte cette ambition pour l’automobile. Il peut compter sur deux atouts : la vision sur le long terme, garantie par la fondation Bosch (actionnaire de référence du groupe), et la récente acquisition des activités direction de ZF.

Bosch : Chiffre d’affaires 2014 49 milliards d’euros, Marge opérationnelle 6,2 %

 

Guillaume Devauchelle, Directeur de l’innovation et de la recherche scientifique de Valeo

Valeo doit beaucoup à Guillaume Devauchelle, son directeur de l’innovation. Il a non seulement su lui faire prendre le virage du véhicule connecté et autonome, notamment en s’appuyant sur Marc Vrecko, à la tête du pôle systèmes de confort et d’aide à la conduite. Mais il a aussi rajeuni l’image du groupe, mettant en œuvre un message clair : les technologies sont visibles et disponibles rapidement, à un coût raisonnable.

Valeo : Chiffre d’affaires 2014 12,7 milliards d’euros, Marge opérationnelle 15 %

 

Alfred Eckert, Directeur de l’ingénierie avancée de la division châssis et sécurité de Continental

C’est à Francfort que Continental a installé ses spécialistes du véhicule autonome. À leur tête, Alfred Eckert, 25 ans de maison, maîtrise aussi bien les systèmes classiques du véhicule (freinage, direction) que les softwares et les capteurs nécessaires au véhicule autonome. Continental travaille aussi beaucoup sur l’interface homme-machine, en s’appuyant sur la réalité augmentée pour aider le conducteur à mieux appréhender les réactions du véhicule.

Continental : Chiffre d’affaires 2014 34,5 milliards d’euros, Marge opérationnelle 11, 3 %

 

Andrew Whydell, Chef de produits véhicules de ZF-TRW

Tout juste après le rachat de l’américain TRW par l’allemand ZF, le 15 mai, Stefan Sommer, le PDG, également responsable de la R & D, a dévoilé un véhicule autonome issu de leur union. Les deux compagnies, complémentaires sur le plan technologique, le sont aussi côté clients. TRW apporte des briques technologiques et des ingénieurs comme Andrew Whydell. Ce Gallois supervise depuis dix ans les systèmes d’aide à la conduite automatisée et connaît bien la concurrence.

ZF-trw : Chiffre d’affaires 2014 30 milliards d’euros, Marge opérationnelle 6 %

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media