Les ESN françaises avides de croissance externe

Tandis que Sopra Steria a annoncé cette semaine le projet d'acquisition de la société d'ingénierie CS Group, les activités d'Atos sont toujours une cible et un point d'interrogation entoure celles d'Orange Business Services.

Partager
Les ESN françaises avides de croissance externe

La société française de services informatiques Sopra Steria a annoncé le 28 juillet être entrée en négociations exclusives avec CS Group en vue de l'acquisition de la société d'ingénierie spécialisée dans les systèmes critiques pour la défense, le spatial et l'énergie. L'ESN, qui se classe au deuxième rang en France selon le dernier classement de Pierre Audoin Consultants, derrière CapGemini, détenait déjà 9,8% du capital. L'accord porte sur l'acquisition de 65,26% du capital, les autres principaux actionnaires s'étant engagées à céder leurs parts.

l'énergie, la défense et la cybersécurité

L'OPA, qui sera lancée début 2023, va permettre à l'ESN de se renforcer dans les secteurs sensibles, notamment le nucléaire, l'aéronautique et la cybersécurité, qui présentent des perspectives de croissance élevée dans le contexte géopolitique et énergétique actuel.

Sopra Steria est déjà présent dans le secteur de la défense, sur lequel il a réalisé un volume d'affaires de plus de 500 millions d'euros en 2021, sur un total de 4,7 milliards. CS Group, de son côté, apporte notamment des solutions technologiques pour la lutte anti-drones, l'entraînement au combat, la surveillance maritime, les systèmes embarqués, et le spatial. Son chiffre d'affaires devrait avoisiner 250 millions d'euros en 2022.

dynamique d'acquisitions

Dans l'univers des ESN françaises, le groupe Open (336 millions de chiffre d'affaires en 2021) a annoncé cette semaine l'acquisition de CRM Centric, un cabinet de conseil et d'intégration partenaire de Salesforce, pour renforcer sa position sur la transformation digitale des acteurs publics.

Le groupe Inetum (2,2 milliards de chiffre d'affaires en 2021), ex-GFI Informatique, vient de son côté de boucler son acquisition par le fonds Bain Capital Private Equity, qui a racheté la totalité de la participation du fonds qatari Mannai. L'un des objectifs est d'accélérer la croissance des investissements, et notamment de se donner les moyens de réaliser des acquisitions stratégiques. Inetum était sur les rangs pour racheter les activités historiques d'Atos, en association avec Thales intéressé par les activités cybersécurité.

D'autres opportunités pourraient se faire jour en France, avec la revue stratégique d'Orange Business Services évoquée hier par la nouvelle patronne du groupe Chrystel Heydemann.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS