Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les NFT peuvent désormais être vendus sur Shopify

Le Canadien Shopify va progressivement permettre aux vendeurs de sa plateforme de proposer des NFT, ces actifs numériques qui permettent d'attester de la propriété d'une oeuvre immatérielle. Les Chicago Bulls sont les premiers à tester cette nouvelle fonctionnalité.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les NFT peuvent désormais être vendus sur Shopify
Les NFT peuvent désormais être vendus sur Shopify © Shopify

L'éditeur de solutions e-commerce Shopify a annoncé la possibilité pour les vendeurs de sa plateforme de proposer des NFT, ces jetons non fongibles sur lesquels sont adossés des titres de propriété immatériels qui attestent de l'authenticité du bien vendu.

Un déploiement par étape
C'est Harley Finkelstein, président de l'entreprise canadienne, qui a annoncé cette nouvelle fonctionnalité dans un tweet posté le 26 juillet. Il explique que le déploiement de ce service sera progressif et débute avec les Chicago Bulls, une franchise professionnelle de basketball basée à Chicago aux Etats-Unis, qui a lancé sa collection de 567 NFT baptisée "The Bulls Legacy Collection". La vente est ouverte jusqu'au 31 juillet.



D'après Shopify, cette nouvelle fonctionnalité permet aux vendeurs d'être présents sur une seule plateforme et ainsi leur évite d'utiliser un service spécialisé dans la vente de NFT comme SuperRare ou MarkesPlace, des plateformes spécialisées dans le cryptoart. Les commerçants pourront également choisir sur quelle blockchain ils souhaitent vendre en fonction de leurs produits et de leurs clientèles. 

Ebay met le cap vers les NFT
Ebay semble également intéressé par les NFT. La marketplace américaine explore la possibilité de se lancer dans le commerce des jetons non fongibles, révélait Jamie Iannone, le CEO de l'entreprise, lors d'une interview accordée à CNBC. Pour autant, l'engouement autour des NFT ne doit pas faire oublier la réalité de ce business. Certains détenteurs de NFT racontent avoir perdu leurs titres de propriété d'œuvres d'art du jour au lendemain.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.