Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les nouvelles consoles peinent encore à relancer les ventes de jeux vidéo

Pour la première fois depuis 2008, le marché des jeux vidéo en France renoue avec la croissance. Mais cette dynamique, due à la nouvelle génération de consoles, ne bénéficie pas encore aux jeux, dont les ventes ont plongé de 7 % en 2014. Un accident que les professionnels du secteur espèrent effacer en 2015.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les nouvelles consoles peinent encore à relancer les ventes de jeux vidéo
Les nouvelles consoles peinent encore à relancer les ventes de jeux vidéo © Flickr CC - Stiftelsen Elektronikkbransjen

C’est une année contrastée pour les jeux vidéo en France. Selon les chiffres de GfK, le marché a augmenté de 3 % en 2014 à 2,7 milliards d’euros. "C’est la première fois depuis 2008 que nous enregistrons une progression", se félicite Jean-Claude Ghinozzi, directeur de la division Retail Sales et Marketing de Microsoft France et nouveau président du Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL).

Cette reprise s’explique par la dynamique liée à la nouvelle génération de consoles de jeux, et tout particulièrement à la PS4 de Sony et la Xbox One de Microsoft, lancées toutes les deux en novembre 2013. "Nous sommes clairement entrés dans un nouveau cycle de croissance d’environ 6 ans si on se réfère à l’expérience des générations précédentes de consoles de jeux, explique Jean-Claude Ghinozzi. Nous constatons un développement plus rapide que prévu."

1 381 000 de consoles vendues en 2014

C’est vrai dans le matériel, puisque les revenus tirés des consoles ont bondi de 24 % à 758 millions d’euros. Un résultat principalement dû à l’envolée des ventes des consoles de salon de dernière génération passées de 542 000 en 2013 à 1 381 000 pièces en 2014. C’est vrai aussi dans les accessoires dont les ventes ont crû de 4 % à 270 millions d’euros. Au total, 2 656 000 consoles ont été écoulées en 2014, à peine 3 % de plus qu’en 2013.

Mais pas d’effet sur les jeux, dont les ventes hors mobiles ont plongé de 7 % à 1392 millions d’euros. "C’est une contre-performance inattendue, regrette le patron du SELL. Elle s’explique par le report de la sortie de grands jeux à 2015, au lieu de 2014 prévue initialement." Cette morosité ne touche pas les jeux dématérialisés (vendus en ligne ou sous forme de cartes prépayées) qui ont explosé de 25 % à 800 millions d’euros en 2014.

De grands jeux encore attendus en 2015

Pour l’année 2015, le SELL table sur une croissance de 4 % du marché, avec la vente de près de 3 millions de consoles, dont 2 millions de consoles de salon de huitième génération. Le syndicat professionnel du secteur mise également sur la sortie des grands jeux pour redynamiser les ventes, comme The Witcher 3: Wild Hunt, Batman: Arkham Knight, ou encore Tom Clancy’s: The Division

Le cabinet IDC est moins optimiste sur les perspectives de marché de la dernière génération de consoles. Il prévoit un cycle de croissance 10 % moins long et des ventes cumulées inférieures de 15 % que pour la génération précédente.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media