Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les Rebondisseurs ne veulent plus entendre parler d'un mot. Découvrez lequel...

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le mouvement des Rebondisseurs entend promouvoir, comme son nom l'indique, le rebond. Il faut conjurer la stigmatisation de l'échec, assurent les fondateurs. Rater, c'est se donner la chance de mieux réussir.

Les Rebondisseurs ne veulent plus entendre parler d'un mot. Découvrez lequel...
La mascotte des Rebondisseurs est un kangourou. Normal ,il rebondit. © les rebondisseurs

C'est un paradoxe : alors qu'ils entendent promouvoir le droit à l'échec, les fondateurs de l'association "Les Rebondisseurs" ne veulent plus entendre parler de l'échec. Et de citer l'exemple américain où l'on préfère parler d'expérience plutôt que d'échec, ou celui du monde numérique où  "l'échec porte un autre nom, c'est le pivot". 

 

Favoriser le rebond

L'association dont le but est de dédramatiser dans la société française le mot qui commence par un E et se termine par un C, a été lancé par un quator : Isabelle Saladin (I&S Adviser) Alexandre Nobécourt (Punchline agency), Claire Flin (consultante en communication) et Christian Veaux (Neskorpas). Comme le nom l'indique, le but est de promouvoir le rebond, soit la capacité à repartir après la fameuse expérience malheureuse.


Les fondateurs et les premiers soutiens qui participaient à la conférence pour le lancement de mouvement "entrepeneurial et citoyen" partageaient donc cette expérience dont il s'était remis. "Il faut donner des preuves par l'exemple", assurait Isabelle Saladin en ouverture. Pour cela, on trouve sur le site Internet www.lesrebondisseursfrancais.fr des témoignages vidéos de chefs d'entreprises qui ont accepté de revenir sur leur parcours moins linéaire que ne laissent croire certaines hagiographies. Les adhérents, qu'ils soient particuliers, entreprises ou établissements scolaires pourront aussi laisser des témoignages, trouver de l'entraide ou encore poser des questions sur ce site.


Hélène de Saint-Front, ambassadrice de l'association a témoigné de ce qui, selon elle, est stratégique pour pouvoir rebondir : "Après un échec, il faut se donner pour faire le deuil. Dans notre monde qui va très vite, on est tenté de repartir tout de suite. Gare au déni !" prévient-elle. Toutefois, les rebondisseurs ne veulent pas être des coachs ou des consultants. D'autres associations, comme 60.000 rebonds, Second souffle ou SOS entrepreneurs, le font et le nouveau mouvement ne veut pas s'y substituer. "Les Rebondisseurs" entendent les compléter.

 

Des services multiples

Le but de ces chefs d'entreprise est plutôt de valoriser le rebond et les moyens d'y réussir. Par exemple, Jean-Michel Davault, fondateur de W4P4, qui accompagne aussi l'association, estime qu'il est important de créer un fonds à destination du failli honnête. Il insiste par ailleurs "sur l'importance des rencontres que l'on fait dans ces situations, car le dirigeant en situation d'échec est confronté à un sentiment d'isolement encore plus grand". Pourquoi devenir ambassadeur des rebondisseurs ? "L'entraide et la solidarité entre entrepreneurs est très importante", temoigne Julien Coulon, co-fondateur de Cedexis. Il estime avoir beaucoup appris de certaines rencontres et espère par cet engagement en rendre une partie.


Pour se donner une identité, le mouvement possède une mascotte, Sam le kangourou, un animal connu pour sa capacité de rebond. Pour porter son message, les membres du mouvement entendent intervenir chez leurs adhérents, entreprises ou établissements d'éducation. Ils veulent aussi intervenir dans le débat public : la présidente a indiqué qu'elle aimerait être consultée sur la loi Pacte, actuellement en cours d'élaboration. Par ailleurs, le mouvement s'associe à la palme du rebond qui sera remis le 27 juin prochain à l'initiative de BPI France.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale